Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Librairie M'Lire

  • Les premières chroniques de Solène, nouvelle apprentie à la librairie !

     LA RÉPUBLIQUE DU CATCH de Nicolas DE CRECY (Casterman)

    9782203095588.jpg

     Mario est un petit homme haut comme trois pommes, qui vit seul avec son manchot et sa boutique de pianos. Il aime Bérénice, la charmante catcheuse, mais elle travaille pour le compte de son neveu diabolique et ne s’intéresse qu’aux grands hommes virils avec beaucoup de muscles. Hélas Mario ne fait pas le poids devant les monstres du catch que la belle admire… Un jour, sa famille mafieuse organise un sale coup : elle confie la mission à Mario de porter une enveloppe dans une usine désaffectée pour qu’une jeune dame la réceptionne. Mais à l’arrivée, il est attaqué par une tête folle et totalement burlesque reposant sur une espèce de chariot mécanique : le pire ennemi de ses cousins ! Prix au piège dans les dédales de la zone abandonnée, il se croit bon pour l’échafaud, mais des fantômes viennent à sa rescousse : un cycliste raté, « la perruque », et la princesse des maladies. Cette petite troupe abracadabrante va alors essayer de sortir Mario des embrouilles.

    Une bande dessinée au scénario déjanté, porté par un graphisme subtil et des personnages délirants.

    40 blog.jpg

    une_repucatch_ip134p176_fr_143h-tt-width-1600-height-1067-bgcolor-FFFFFF.jpg

    POUR ACHETER CE LIVRE C'EST ICI

    ******

     

    LA PYRAMIDE DES BESOINS HUMAINS, Caroline SOLÉ, École des loisirs

     9782211221979_1_75.jpg

     « Si, un jour, la célébrité vous tombe dessus comme la fiente d’un pigeon sur la tête : fuyez. »

     

    la-pyramide-des-besoins-humains-image.jpg

      Le jour où Christopher découvre l’affiche d’un jeu intitulé La pyramide des besoins humains, inspiré de la pyramide de Maslow, le slogan « TOI AUSSI JOUE TA VIE. » l’interpelle. Il décide alors de tenter sa chance. Le principe est simple : se créer un profil sur le site du jeu et gagner en popularité par le vote du public. Ensuite, grimper les échelons de la pyramide et arriver au sommet de la célébrité. Christopher récolte quelques pièces de monnaie et entre dans la boutique informatique la plus proche pour se connecter et ouvrir un compte. Mais Christopher n’est pas un ado comme les autres. Il fait partie des paumés, des gars en marge de la société. Il crèche sur un carton dans un renfoncement de la rue Berwick Street, soit Chinatown, Londres. Son quotidien : regarder filer le temps avec son compagnon d’infortune Jimmy, fumer et boire dans son duvet bleu crasseux qu’il ne quitte plus depuis un an. Là où il dort, il ne voit pas les étoiles, mais la petite lumière rose de Suzie qui luit à sa fenêtre, « L’étoile du berger des mâles en quête de tendresse bon marché ».

    Christopher devient alors christopher.scott54, candidat n° 12 778. Lorsqu’il poste son premier commentaire obligatoire pour passer la première étape du jeu, les visites sur sa page se multiplient. Des amis virtuels se manifestent et l’encouragent, et Christopher franchit les niveaux sans difficultés. Il se trouve pris dans un engrenage et est confronté à la folie des internautes qui le pressent de questions : Qui est-il ? Où vit-il, et pourquoi dans la rue ? Les gens, obsédés, ne parlent plus que de ce jeu de télé-réalité, les médias s’emparent de l’affaire, et Christopher se retrouve très vite en première page des journaux. Pourtant, rivés sur leur portable, les passants ne font pas plus attention à lui qu’auparavant. Il reste anonyme, le clodo sur son carton sale.

     Christopher est parti à cause du paternel, de ses gnons, et de la mélancolie de sa mère. L’école, il en avait marre. Alors, il a pris le premier train et a atterri rue Berwick Street, Londres, soit Chinatown, le quartier des paumés, des gars en marge de la société. Parfois, la nostalgie le gagne, il repense à son frangin, à leurs virées dans les champs. Mais c’est le froid et la pluie qui le saisissent, et non cet air d’été qu’il vient à regretter.

     Un roman saisissant, qui pointe les dérives d’une société où les gens ne pensent plus que par l’image et la popularité, le besoin sans limite de s’approprier la vie privée des autres. Dans cette folie du virtuel et des réseaux sociaux où l’intime est mis à prix, Christopher nous redonne un peu d’humanité et de sensibilité.

     

    ET HOP J’ACHÈTE CE LIVRE

    *******

     

    LÀ OÙ NAISSENT LES NUAGES, Annelise HEURTIER, Casterman

     9782203080522.jpg

     Amélia est une jeune lycéenne. Elle vit avec ses parents dans un grand appartement parisien et passe la majeure partie de ses journées entre ses cours (où elle évite de regarder sa meilleure amie mettre sa langue dans la bouche de son copain, qu’elle a toujours admiré en cachette) et sa chambre pour dévorer une tablette de chocolat (en entier). Amélia ne peut s’empêcher de s’empiffrer de gâteaux, de confiture ou de plats bien gras. Sûrement pour combler un vide, un manque de confiance en soi. Elle se trouve replète, insignifiante et trop peu intéressante face à ses parents qui inspirent tout de suite le respect et l’admiration. Sa mère, une ancienne humanitaire désormais magistrate, pleine de grâce et de féminité, et son père, un grand chirurgien. Elle, dans tout ça : une ado qui ne trouve pas bien sa place et se demande comment ses deux parents ont pu engendrer une fille aussi banale. Mais un beau matin, suite à une lettre adressée à sa mère d’une association basée en Mongolie, son père propose l’impensable : y partir tous les trois en voyage. Amélia n’a aucune envie de s’envoler vers cette terre hostile et de s’occuper de tâches ingrates, pas question pour elle d’y mettre les pieds ! Elle préfère rester tout l’été à dessiner sur ses carnets et manger des paquets de gâteaux, enfermée dans sa chambre, se languissant du temps qui passe. Seulement voilà, si elle partait là-bas, elle pourrait enfin se montrer à la hauteur de ses parents et passerait pour quelqu’un de courageuse aux yeux des gens et de sa classe, on la remarquerait.

     Amélia est loin de se douter que ce voyage va la transformer et lui apporter les réponses dont elle a besoin pour se construire.

     

     Un très beau roman, une incitation au voyage et à la découverte de soi.

     

    C'EST VRAI QU'IL A L'AIR SUPER, J'ACHETE

     

     

     

     

     

     

  • CASTAGNE d'Isao MOUTTE (The Hoochie Coochie)

    Paul, en vadrouille dans la cambrousse, est  à la recherche d’un acolyte pour un mauvais coup. Il finit par se faire doubler, prend une balle et est laissé pour mort. Mais il n’en est rien. S’ensuit une course-poursuite des plus rocambolesques…

    Voici un polar mené tambour battant qui n’est pas sans rappeler les classiques dialogués par Audiard. Entre bourre-pifs et flingueurs maladifs, on baigne joyeusement dans le banditisme à la papa plein de gouaille et de morgue macho. Un régal !

  • Les belles nouveautés de la rentrée #01

    Ce qu'il y a de super quand revient sonner la rentrée, c'est qu'enfin on découvre pour de vrai les nouveaux albums qui feront les piles de nos tables et vitrines.
    Au fur et à mesure nous essaierons de vous les faire découvrir

    Voici donc le premier épisode de la série "les belles nouveautés de la rentrée !"

    Lire la suite

  • TOUT CE QUI SE DISSOUT DANS L'AIR (Darragh Mckeon/ Belfond)

    Nous sommes le 26 avril 1986 en URSS, le réacteur de la centrale est entré en fusion, provoquant ce que l'on appelle aujourd'hui la catastrophe de Tchernobyl. Quatre personnages voient leur destin à tout jamais bouleversé: un jeune prodige du piano de neuf ans, sa tante qui travaille à la chaîne dans une usine, son ex-mari qui travaille d'arrache-pied pour oublier son mariage brisé et un jeune paysan de la campagne biélorusse.

    Darragh Mckeon réalise un premier roman brillant et extrêmement bien documenté. c'est un roman ambitieux qui mêle l'Histoire et histoires d'amours, à travers des personnages poignants qui tentent de se reconstruire face à cette catastrophe et à un régime agonisant.

     

    VOUS POUVEZ ACHETER CE LIVRE ICI

     

  • OTAGES INTIMES (Jeanne Benameur / Actes Sud)

    Un homme, libéré après des mois de captivité, revient dans son village natal auprès de sa mère et le fils de l'Italien, son meilleur ami. Il y retrouve aussi Josinka. Tous trois jouaient ensemble de la musique. Si l'homme revient d'une réelle captivité, il ne sera jamais libre, tous comme les autres personnages. Chacun à sa manière est otage.

    Jeanne Benameur signe ici un très beau texte, tout en émotion et sensibilité.

    Lire la suite

  • La Rentrée litttéraire est arrivée!!

    Ca y est, nous sommes prêts! Les cartons sont déballés, les piles alignées! Les romans n'attendent plus que vous!!

    Venez découvrir les nouveautés en littérature française et étrangère et nos conseils de lecture!!

     

  • BARRACUDA de Christos Tsolkias (Belfond)

    Après le succès de son précédent roman, La gifle, voici le grand retour de Christos Tsiolkas. A travers l’histoire de Danny, gamin étouffé par la honte et se heurtant à ses propres limites, l’auteur grec dresse un portrait radical de l’Australie d’aujourd’hui.

    Danny vit dans un quartier pourri de Melbourne avec une mère extravagante d’origine grecque, un père australien souvent absent, son frère et sa sœur. Pour échapper à sa condition misérable, à sa famille et à son corps qui l’encombre, Danny décroche une bourse pour devenir un espoir de la natation australienne. En intégrant ce lycée privé, lui, le fis d’immigré veut prouver à tous qu’il peut y arriver : devenir le meilleur pour changer de vie. Enchaîner les longueurs, écouter les conseils du coach, se lever à quatre heures du matin…et échouer. Danny passera à côté de ses rêves. Submergé par la violence qui est en lui, il va commettre l’inimaginable. Tout au long du roman qui couvre seize ans de sa vie, de Melbourne à Glasgow, on le connait sous les noms de Danny, Dan, Dino et Barracuda, un surnom incité par sa puissance impitoyable dans l’eau. Mais les diverses appellations reflètent bien l’identité instable du nageur qui souffre à la fois d’une différence de classe sociale et d’une confusion sexuelle. Année 2000, ouverture des Jeux Olympiques à Sidney. Danny ne fait pas partie de l’équipe. C’est en tant que spectateur, imbibé d’alcool et de haine qu’il y assiste. Tout ce qu’il a subi durant son enfance ressurgit . A travers cette scène mémorable du roman, Tsolkias a voulu mettre en avant l’image de son pays et des Australiens : leurs relations avec les Aborigènes et les immigrés, le racisme, le manque d’ouverture d’esprit. Alternant les flashbacks, l’auteur dresse un portrait poignant d’un gamin qui tente, malgré tout, de se reconstruire. Servi par une écriture impulsive et rageuse, on retrouve dans ce roman les thèmes du racisme, de la violence, du poids de la famille, déjà abordés par l’auteur. Un roman magnifique et bouleversant.

    A paraître le 20 Août

  • MEMOIRES FAUVES (René Guitton)

    Paris, novembre 2013. Fauves, chanteur de renommée planétaire et Aurélie Montbron, journaliste qui a sillonné tous les terrains de guerre, forment un couple aussi incroyable que magique. Ils font la connaissance de Michel Beaufort, franco-libanais et patron de la major du disque Philips. On s'aperçoit grâce au journal posthume de Fauves, mort quelques temps après leur rencontre, que ce dernier se servait du charme de son amie pour séduire Michel, avec qui il avait décidé de travailler. En effet, un lien très fort s'est tissé entre les deux hommes, au nom de leur origine orientale, avec la belle Aurélie au centre. L'on découvre également l'histoire de Fauves, son Egypte, ses violences et interdits, qui l'a d'une certaine manière façonné.

    Construit en deux parties, on lit ce roman comme un thriller psychologique dans lequel René Guitton bouscule le concept du "triangle amoureux" et où on  retrouve les thèmes chers à l'auteur, à savoir la défense des chrétiens d'Orient, le terrorisme et le fanatisme religieux.

     

    A paraitre le 19 Août

  • DES MOTS JAMAIS DITS de Violaine BEROT (Buchet Chastel)

    Ma princesse. Voilà les premiers mots que son père lui a murmuré au dessus du berceau. Elle est l'aînée d'une grande fratrie, mais ne s'est jamais comportée comme une enfant. Elle a toujours agi comme la mère, la maîtresse de maison, laissant le fol amour qui unit sa mère et son père s'épanouir. Fascinée,  elle a toujours rêvé de vivre une aussi merveilleuse histoire. Mais la vie ne l'a pas épargné: la maladie qui a enlaidi son corps et sa timidité l'ont toujours mis à la marge.  Devenue femme, celle dont les mains parlent mieux que la bouche, fait la rencontre d'hommes bien éloignés de ses rêves de petite fille. Elle qui n'a jamais voulu d'enfant, reste dans sa solitude.

    Violaine Bérot n'avait pas écrit de romans depuis une dizaine d'année. En résidence en Mayenne en 2013, elle revient en cette rentrée littéraire avec un roman envoûtant. Le narrateur omniscient, ce "on", inclut le lecteur qui devient le témoin privilégié de ce conte de fée sans merveilleux ni paillette d'une princesse qui cherche à aimer et être aimée .

    À paraître le 20 août

     

    ACHETEZ CE LIVRE SUR LE SITE MARCHAND

  • QUE SE PASSE-T-IL LE 27 AOÛT EN LIBRAIRIE ?

    Rendez-vous le 27 août pour la sortie du Millénium 4 - Ce qui ne me tue pas écrit par David Lagercrantz, d'après les personnages créés par Stieg Larsson.

    La revue Millenium a changé de propriétaires. Michael ne semble plus le bienvenu. Il décide de changer de métier. Mais tard un soir, il reçoit un appel de Frank Balder, un imminent chercheur en intelligence artificielle, qui lui affirme détenir des informations sensibles concernant le service du renseignement américain. Il lui informe également qu'il a été en contact avec une hackeuse hors du commun qui ressemble à s'y méprendre à une personne que le journaliste ne connait que trop bien. Mikael est persuadé de tenir le scoop dont Millénium a tant besoin!

  • D'APRÈS UNE HISTOIRE VRAIE (Delphine de Vigan / JC Lattès)

    "Qu'écrire après ça?" Depuis la parution et l'immense succès de son roman Rien ne s'oppose à la nuit, Delphine de Vigan s'est fait très discrète sur la scène littéraire. Trois ans après , elle revient avec D'après une histoire vraie, sur ces années qui viennent de s'écouler. On découvre un écrivain ainsi qu'une femme fragilisée par les conséquences de ses derniers écrits, terrorisée à l'idée d'écrire. Le simple fait de tenir un crayon l'a mortifie. Et pourtant son éditrice et ses lecteurs attendent avec impatience  son nouveau livre. C'est à ce moment qu'elle fait la rencontre de L.,  une femme hypnotique et  séduisante. Une amitié sans précédent va naître entre elles deux. L. va aider Delphine a retrouvé l'envie d'écrire. Les gens attendent d'un écrivain qu'il leur dise la vérité. Les lecteurs veulent du "Vrai", qu'on ne leur mente pas.La fiction ne les intéresse pas. Déstabilisée par ce constat, Delphine va peu à peu se laisser entraîner par L. dans un drôle de tourbillon. L. va peu à peu s'immiscer dans la vie de l'auteur au point de la posséder. Mais ce duo va virer au cauchemar.

    Delphine de Vigan nous offre un récit autobiographique surprenant qui se lit comme un thriller psychologique, mettant en scène toute une époque fascinée par le Vrai. Mais si toute cette histoire n'était que pure fiction?

    Ce livre est le récit de ma rencontre avec L. L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu'un écrivain ne devrait jamais croiser.

     

    A paraitre le 26 août

  • LES LOUPS À LEUR PORTE de Jérémy Fel (Editions Rivages)

    Une amie libraire (que je ne citerai pas ici mais qui se reconnaîtra peut-être) m'avait conseillée de lire ce roman à paraitre à la rentrée littéraire. Premier roman, auteur inconnu donc, avec un titre un peu énigmatique... Connaissant le travail et les goûts de cette libraire, je me laisse tenter. Waouh, la claque!! Voici le digne héritier de Stephen King!

    Jérémy Fel signe ici un roman en puzzle. Chaque chapitre nous raconte l'histoire d'un personnage que l'on découvre soit en danger, soit dangereux. Largement inspiré du roman américain, Jérémy Fel tisse les liens entre les protagonistes, tous ancrés dans une perversité monstrueuse (viol, crime passionnel, séquestration, tortures..) dont ils sont la victime ou l'instigateur. Et nous sommes complètement happés par ce scénario diabolique, pour notre plus grand plaisir .

    Un  coup de cœur pour ce premier roman.

     

    A paraître le 19 août

     

     

  • un bel article paru dans Ouest France sur nos conseils de l'été

    Merci à Virginie Pacaud pour le joli article une nouvelle fois...

  • un nouvel éditeur jeunesse à suivre : le diplodocus

     

    le diplodocus,dans la rue,tineke meirink,stop:watch,livre jeunesse,m'lire

    Il y a toujours une petite angoisse à la réception des premiers livres d'une toute jeune maison d'édition. Souvent suivie de déception…

    Maladroits, pas vraiment aboutis,… il faut souvent du temps pour s’accomplir en temps qu’éditeur jeunesse.

    Et puis il y a quelque fois tout de même une surprise : de temps en temps, très rarement, un nouvel éditeur fait mouche de suite et devient immédiatement l’objet de nos attentes de libraire jeunesse.

    Les éditions le diplodocus feront partie de celles-ci !
    Leurs trois premiers ouvrages (3 albums pour différents âges) sont réussis, accomplis et beaux.  

     

    Qu’est-ce qu’il y a dans ton ventre ? de Sara Trofa et Elis Wilk est un beau message d’amour au nouveau né qui vient agrandir la famille.

     

    le diplodocus,dans la rue,tineke meirink,stop:watch,livre jeunesse,m'lire

     

    Le grand écart nous permet de retrouver avec bonheur les mots poétiques et émouvants de Thomas Scotto magnifiquement illustrés par Lucie Albon.

     

    le diplodocus,dans la rue,tineke meirink,stop:watch,livre jeunesse,m'lire

     

    Mais j’ai choisi de m’arrêter un petit peu sur la troisième sortie, le très bel album de photo Dans la rue de l’illustratrice et artiste hollandaise Tineke Meirink.

    le diplodocus,dans la rue,tineke meirink,stop:watch,livre jeunesse,m'lire

     

    Dans ce livre adressé aux plus petits, elle reprend des images qu’elle a créées pour son projet Stop:watch (que vous pouvez découvrir sur son site http://www.stop-watch.nl) où elle prend en photo des décors, des paysages, des imperfections, des détails amusants ou émouvants auxquels elle ajoute juste un petit dessin fait sur photoshop. Ce dessin donne vie à un autre univers ou à des personnages bien souvent, beaucoup plus poétiques, qui nous racontent des histoires. Les animations "avant après" présentées sur le site sont très amusantes à faire défiler.

    Pour ce livre elle a joué avec certaines de ces images et les a reliées dans une histoire pour nous offrir un livre poétique et artistique très touchant.

    Le résultat est somptueux et nous donne vraiment envie de découvrir les prochains projets de cette artiste talentueuse.

     

    le diplodocus,dans la rue,tineke meirink,stop:watch,livre jeunesse,m'lire

    le diplodocus,dans la rue,tineke meirink,stop:watch,livre jeunesse,m'lire

     

     

    Simon Roguet

  • LES NUITS DE LAITUE de Barbara Vanessa (éditions Zulma)

    les nuits de laitue,vanessa barbara,zulma,librairie m lire,mlire

    Otto et Ada vivent ensemble depuis plus de cinquante dans un petit village pittoresque et partagent une passion pour le chou-fleur à la milanaise, le ping-pong et les documentaires animaliers. Rien de ce que font ou disent leurs voisins ne leur échappent, surtout qu'Ada participe activement à la vie du village, peuplé de doux dingues. Mais lorsqu' Ada meurt, Otto se retrouve seul, entouré de ses drôles de voisins: Nico, préparateur en pharmacie et obsédé par les effets secondaires des médicaments; Anibal, le facteur qui fait exprès de mélanger le courrier pour créer du lien social ou encore M Tanigushi, vétéran japonais persuadé que la Seconde Guerre Mondiale n'est pas terminée. Otto, solitaire et passionné de romans de romans noirs, combat ses insomnies à grandes gorgées de tisane de laitue, tout en soupçonnant, à juste titre, que ses voisins lui cachent quelque chose. Tout cela a-t-il un rapport avec la mort de sa chère Ada?

    Je vous laisse le découvrir en vous jetant sur ce premier roman plein d'humour et de tendresse. Un pur moment de fantaisie!!

     

    Parution le 20 Août

  • DEMANDE ET TU RECEVRAS de Sam Lipsyte (Monsieur Toussaint Louverture)

    sam-lipsyte.jpg

     

    Milo Burke est un américain du vingtième siècle lambda, la quarantaine, père d'un petit Bernie qu'il gâte jusqu'à la moelle. Peintre raté, il a rangé au placard ses (dés)illusions et travaille maintenant comme mécène dans une université. Son job : dénicher de nouveaux talents parmi les fils à papa inscrit dans cet établissement. Jusqu'au jour où, les nerfs à vifs, il dit ses quatre vérités à une jeune fille prétentieuse sans aucun talent ; il se fait licencier sur le champ. Commence alors pour lui une longue descente aux enfers.

    Seulement tout n'est pas perdu pour cet homme ; un vieil ami de la fac refait surface soudainement, qui lui est plein aux as. Il va lui donner sa chance de reprendre sa vie en main, après tous les échecs que Milo a essuyé. Mais va-t-il y arriver ?

    Ce livre est une petite pépite de la littérature américaine. Plein d'humour et de cynisme, l'auteur s'amuse à torturer ses personnages, pour le plus grand bonheur des lecteurs. Il fait le portrait -non sans ironie- de ce qu'est devenue l'Amérique d'aujourd'hui, qui n'est plus qu'une « vieille mère maquerelle en fin de vie ». Les personnages sont malgré tout tous très attachants et loin d'être antipathiques comme on pourrait le penser, et on adore les dialogues complètement surréalistes et décalés, et surtout très percutants.

     

    Petit + : le livre en lui-même est vraiment très beau, presque un objet de collection !

     

     

    POUR ACHETER CE LIVRE SUR NOTRE SITE DE VENTE EN  LIGNE

  • Rencontre avec Philippe Malone- Les nuits de la Mayenne

    philippe malone copie.jpg

  • Rencontre avec Philippe Malone pour la pièce III

    philippe malone copie.jpg

    Dans le cadre de notre partenariat avec le festival Les Nuits de la Mayenne, nous recevons samedi 1er août Philippe MALONE à la librairie. Il est l'auteur de la pièce III présentée ce même jour à Montflours.

    Par ailleurs, Delphine animera sur place une discussion autour de son œuvre à partir de 19H.

  • Enterrez vos morts (Louise Penny)

    enterrez vos morts.jpg

    Tandis que le Vieux-Québec scintille sous la neige, Armand Gamache tente de se remettre du traumatisme d'une opération policière qui a mal tourné. Il passe donc quelques jours chez un vieil ami et en profite pour se plonger dans sa grande passion, l'Histoire. Mais pour l'inspecteur, il est difficile d'échapper longtemps à un nouveau crime, surtout lorsqu'il survient dans la prestigieuse Literary and Historical Society, une institution de la minorité anglophone de Québec. La victime est un archéologue amateur, connu pour sa quête de la sépulture de Champlain, fondateur du Québec. L'enquête sur sa mort plonge le lecteur dans les blessures de l'Histoire et dans la difficile cohabitation entre les anglophones, communauté minoritaire, et les francophones. L'enquête est déroutante pour notre inspecteur dont le moral est en berne. Surtout qu'il est toujours hanté par ses enquêtes précédentes, à savoir l'affaire de l'ermite, dont se charge son collègue Beaulieu, et la réouverture du dossier de la dernière enquête,soldée par la mort d'un jeune agent.

    Trois histoires se côtoient dans ce polar haletant. Louise penny mène très habilement enquête et références historiques.

     

  • La bête noire - Ses griffes et ses crocs (Mathieu Robin)

     

    griffes,cros,mathieu,robin,fantastique,marcus,cabane,bête,montagne

     

    « Vous avez beau répéter tous les rituels que vous voulez, si par malheur un jour vous vous retrouvez face à une bête déterminée à vous faire la peau, rien ne vous permettra d’échapper à ses griffes et ses crocs. » Dans Ses griffes et ses crocs, roman fantastique de jeunesse Mathieu Robin mène son lecteur par le bout du nez et l’emmène de surprise en surprise, et de révélations en révélations, là où il s’y attend le moins. Après avoir novélisé pour Actes Sud Junior dans la collection « Ciné-roman » son court-métrage Pensée assise (réédité en août 2015 dans la collection « Roman Ado »), le scénariste et réalisateur manie à nouveau avec talent cet art de raconter des histoires.

    À l’arrière d’une voiture, assis aux côtés de sa grande sœur Lia dans la voiture familiale, un petit garçon de Portland s’interroge : était-ce vraiment une bonne idée de venir ici ? Depuis tout petit, Marcus a des tocs et des peurs obsessionnelles. Il est persuadé que s’il ne les respecte pas, un drame terrible se produira. Alors quand ses parents l’emmènent lui et sa sœur, passer des vacances dans un petit chalet perdu en pleine montagne, il craint le pire. Il sent le danger à des kilomètres, et essaie tant bien que mal de se raisonner. Y-a-t-il une raison pour qu’on l’appelle la Montagne Noire ? Ou bien n’est-ce une fois de plus son imagination débordante qui lui joue des tours ? Là, il a vu l’ombre d’une bête ! Et ce bruit, est-ce normal ? Oui, ce n’est qu’une cascade. Mais qu’en est-il de la Montagne ?

    Marcus le sent, la montagne abrite un terrible secret. Le danger est présent. Face à lui, le massif sombre se détache sur le ciel bleu comme une bête féroce, prête à l’avaler. Autour, la forêt qui l’environne lui semble toute aussi menaçante. Il ne tient pas à faire connaissance avec les ours, loups et autres bêtes qui la peuplent. Face à tant d’hostilité, la cabane se révèle pour lui un îlot de sécurité. Il s’y sent protégé. Et puis, il a cet attrape-rêves, pour le protéger. Ca l’aide à ne pas céder à la panique. Enfin presque.

    Et s’il avait raison ? Le danger, se rapproche, il le sent. Il a lu cette légende indienne, qui parle d’un monstre effroyable qui habite la montagne, et il est convaincu qu’une bête se cache dans la forêt. Une bête à l’affut, qui va tout dévorer sur son passage. Or, un matin, il commet l‘impensable, et transgresse ses tocs. Le soir-même, ses parents disparaissent et le pont par lequel ils sont partis en randonnée en début d’après-midi a disparu. Que leur est-il arrivé ? Sont-ils tombés face à face avec la bête ?

    Venez découvrir la vérité aux côtés de Marcus et de sa famille. Vous avez peur ? Vous avez raison.

    (13 euros)

    Anne-Perrine Fournier