Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Librairie M'Lire

  • Nouvelle lune tome 1 Luna de Ian MacDonald chez Denoël / Lune d'encre

    004723438.jpg

     

    Premier tome haletant du cycle de la Nouvelle Lune qui oppose les cinq familles dirigeantes du satellite. Un roman choral qui suit les différents membres d'une de ces familles, la famille Corta, en pleine crise de succession et donc très exposée aux coups bas des autres dynasties.

     

    Dans un monde où survie est loin d'être un vain mot, tous les ingrédients sont là pour faire de cette saga sélénite un page-turner efficace.C'est à peine caricaturer que qualifier Luna d'un véritable Game of thrones sur la lune ! On en redemande !

     

    Luna

    Ian MacDonald

    Denoël / Lune d'encre

     

    Si vous voulez lire ce livre, cliquez sur la pleine lune.

  • Opération Napoléon d’Arnaldur Indridason (Points Poche)

    opération napoléon,arnaldur indridason,polar,islandais,librairie m'lire,serge vessot

     

    Vous l’avez localisé sans problème ?

    Il était enfoui sous la glace […].

    Aucun accroc ?

    Rien d’important. Une équipe de sauveteurs de Reykjavik mène des exercices d’entraînement sur le glacier. Ils sont assez loin d’ici, mais deux d’entre eux ont eu la mauvaise idée de s’égarer dans notre secteur.

    Et ?...

    Ils ont perdu la vie dans un accident […].

     

    Que ne fallait-il pas voir ? Qu’est-ce qui a coûté la vie à ces deux sauveteurs ?

     

     

    Dans le blizzard islandais, en 1945, un avion allemand s’écrase dans le glacier Vatnajökull et disparait recouvert par la glace. Plusieurs expéditions américaines tenteront de le retrouver, en vain. Il ne sera redécouvert qu’en 1999, par hasard, grâce aux possibilités des puissants satellites et la fonte des glaces. Dans le plus grand secret, des militaires américains sont dépêchés sur place et tenter de l’évacuer en secret.

     

    En secret… Presque, puisque deux sauveteurs islandais, sortis pour tester leurs nouvelles motoneiges, surprennent cette étrange manœuvre dans le désert islandais. Ils sont rapidement réduits au silence, mais, avant de périr dans un étrange accident, l’un d’eux a pu contacter sa sœur, Kristin, devenu le témoin gênant à éliminer.

     

    C’est une véritable course-poursuite haletante qui s’engage entre des militaires liés aux services secrets américains, brutes et prêts à tout pour cacher les agissements troublants des Américains à la fin de la guerre, et Kristin, qui lancée sur les traces de son frère, cherche à connaitre et à faire éclater la vérité au grand jour.

     

    Une densité d'événements et de rebondissements qui nous entraîne jusqu’à la fin !

     

    ***

     

    Opération Napoléon d’Arnaldur Indridason (Points Poche)

    9782757862582 - 8.10 €

     

    Pour acheter ce livre c'est par ici

     

  • La trilogie du Rempart Sud tome 1 / Annihilation de Jeff Vandermeer chez Le Diable Vauvert

    003946548.jpg

     

    Avec ce premier tome de la trilogie du Rempart, Jeff Vandermeer nous emmène dans un monde bien étrange dont les frontières dans tous les sens possibles du terme sont des plus floues.

     

    La narratrice que l'on ne pourra appeler autrement que « la biologiste » fait partie d'une expédition, la onzième du genre, destinée à découvrir « la Zone X ». C'est avec elle et trois autres femmes, « la psychologue », « l'anthropologue » et « la géologue », que nous entrons dans ce lieu aussi mystérieux qu'effrayant. Les plans qui leur ont été confiés sont incomplets, les informations tronquées. Il n'y a aucune confiance entre les exploratrices. Les questions qui viennent sont nombreuses. Les réponses, rares et sibyllines.

     

    Si vous êtes amateurs de récits d'aventure bien calibrés qui retombent sur leurs pattes à tous les coups, Annihilation n'est certainement pas pour vous. Si, par contre, Lovecraft ou Poe sont des noms qui vous titillent agréablement le cortex, vous devriez jeter un coup d'œil à ce livre.

     

    Annihilation

    Jeff Vandermeer

    Le Diable Vauvert

     

    Si vous voulez acheter ce livre, cliquez sur le monstre rampant et gluant qui écrit des phrases étranges sur les murs d'une tour enterrée.

  • La Bohème et l'ivraie par Ayerdhal chez Le Diable Vauvert

    002614768.jpg

    A l'instar d'autres romans d'Ayerdhal, ce cycle se déroule au sein de l'Homéocratie, sorte de fédération d'états-mondes qui rassemble une humanité largement répandue dans l'univers. La Bohème et l'ivraie évoque l'affrontement dantesque entre une révolution menée par les Kinéïstes, de puissants artistes doués de pouvoirs psychiques, et le Comité Éthique qui régente l'Homéocratie par des méthodes de moins en moins démocratiques. Ces artistes ont la capacité de faire ressentir à des milliers de personnes des sentiments, des sensations, des images des plus réalistes. Leur pouvoir d'influence sur les populations, longtemps contrôlé par le Comité Éthique, éclate au grand jour avec l'arrivée d'un kinéïste moins maléable que ses prédécesseurs...

     

    Paru pour la première fois en 4 volumes dans les années 90, La Bohème et l'ivraie est le premier cycle d'Ayerdhal. Il recèle de très beaux moments de lecture peuplés de personnages des plus attachants et provoque à coup sûr un puissant sentiment de rébellion.

     

    La Bohème et l'ivraie

    Ayerdhal

    Le Diable vauvert

     

    Si vous voulez acheter ce livre, cliquez sur le cinéaste télépathe.

     

     

  • L’homme qui s’envola d’Antoine Bello (Gallimard)

    l’homme qui s’envola,antoine bello,gallimard,littérature française,rentrée littéraire,serge vessot,m'lire,librairie,laval

     

    La vie de John Walker a toutes les apparences du bonheur : dans son fief d'Albuquerque (Nouveau Mexique) il est le chef d'entreprise en pleine réussite, figure de l'économie localeet forme depuis vingt ans, avec sa femme Sarah, un couple envié et admiré, parents de trois beaux enfants. En bref, Walker a tout pour être heureux. Tout, sauf ce qui est le plus précieux à ses yeux : le temps. Pour rejoindre par moment ce temps qui lui manque, Walker imagine sa fuite et une mise en scène de sa mort. Simple imagination, simple fantasme jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus…

     

    Il met alors cette mise en scène en action et tout le monde le pense mort. Par prudence, la compagnie d'assurances dépêche un enquêteur afin de s'assurer de la réalité du décès de Walker qui va leur coûter 30 millions de dollars – on peut les comprendre…

    Cet enquêteur n’est autre que Shepherd, le meilleur dans son domaine et, très vite, il devine que Walker est toujours vivant...

     

    C’est un jeu du chat et de la souris qui nous est proposé dans lequel s'affrontent deux « cerveaux ». Un duel qui laisse place à l’observation, au calcul, à l’anticipation et aux feintes dans un rythme effréné.

     

    Un duel certes, mais Antoine Bello laisse également une part importante à l’aspect psychologique : trois voix (Walker, Shepherd et Sarah), trois voix où se mêlent les doutes, les frustrations, les envies, les conceptions du bonheur et de la notion de réussite – si subjective ! …

     

    Antoine Bello signe une course poursuite haletante qu'il est difficile de lâcher !

    ***

     

    L'homme qui s'envola

    Antoine Bello

    Gallimard - 9782070197385 - 20€

     

     

    Vous voulez acheter ce livre parce que la critique de Serge vous a plu, il vous suffit donc de cliquer ici

     

  • Les filles au lion de Jessie Burton (Gallimard coll. du monde entier)

    Les filles au lion, Jessie Burton,Gallimard, du monde entier, m'lire, littérature étrangère, serge vessot, librairie

     

    Après Miniaturiste (2015, Gallimard du monde entier), Jessie Burton nous plonge dans un roman complexe dont le centre du récit s’articule autour d’un tableau fascinant, longtemps disparu, mais mystérieux tant dans sa création que dans sa transmission…

     

    1936, Andalousie, à l’aube de la guerre civile espagnole, Olive est une jeune femme de 19 ans passionnée de peinture. Mais, en ces temps, le monde de l’art est un secteur essentiellement masculin et, malgré la présence de son père, Harold, dans le monde des marchands d’art, l’espoir de caresser la vie d’artiste et d’être reconnue est plus qu'illusoire.

    Dans ce petit village du sud de l’Espagne, la rencontre d’Olive et d’Isaac, peintre et militant communiste, va faire renaître ses espoirs d’artiste…

     

    1967, Londres, Odelle est une jeune femme originaire des Caraïbes qui rêve de devenir écrivaine. Mais difficile de faire sa place dans une société où le racisme est encore ordinaire et où la précarité est omniprésente. Odelle se résigne à prendre un travail de vendeuse de chaussures puis de dactylo dans une galerie de peinture. Dans ce lieu, il y fait la connaissance de Lawrie, un jeune homme charmant, qui est venu faire expertiser une toile d’origine mystérieuse…

     

    Deux intrigues qui se succèdent d’abord, puis se croisent, et enfin, s’éclairent l’une l’autre dans un roman qui interroge sur de nombreux thèmes : le rapport à l’art et la création, le processus créatif et – surtout – les femmes, sur leur identité féminine et leur place dans la société et dans le monde de l’art.

     

    Un goût du mystère prononcé, des personnages complexes, en proie à la société et aux tourments de l’Histoire portés par une écriture riche. Un récit romanesque parfaitement maîtrisé et intelligent.

     

    ***

     

    Les filles au lion

    Jessie Burton

    Gallimard coll. du monde entier

    9782070196975 - 22.50€

     

     

    Pour acheter ce livre et d'autres encore, cliquez ici

     

     

     



  • Un seul parmi les vivants de Jon Sealy (Albin Michel)

    Un seul parmi les vivants, Jon Sealy, Albin Michel, m'lire, roman, états-unis,

     

    « Caroline du Sud, 1932, fin août. Un samedi. La canicule. Le rougeoiement du soleil du soir, la clarté des étoiles et même la chaleur de l'été qui persiste à cette heure écrasent la plaine, pareille à une fournaise alimentée par quelque veilleur de nuit. »

     

    Le vieux shérif Furman Chambers est tiré de son sommeil, deux corps mutilés à la chevrotine ont été retrouvés devant le Hillside Inn, une ancienne auberge qui sert désormais de couverture au trafic d'alcool de Larthan Tull, « The whiskey baron ».

     

    Le coupable est déjà tout désigné : Mary Jane Hopewell, un marginal, vétéran de la Grande Guerre, légèrement alcoolique mais plutôt calme de nature. Le shérif, aguerri et méfiant, n'y croit pas et décide de mener l'enquête.

     

    Véritable chronique sociale de la « Grande dépression » et de la prohibition, Jon Sealy évoque avec brio l'ambiance d'une époque et d'un lieu en abordant des thèmes universels tels que la famille, la folie, le pouvoir et les limites de la justice. Les personnages sont très travaillés et resteront gravés bien après avoir refermé le livre. Impossible de s'arrêter de tourner les pages tant l'écriture de Jon Sealy est fluide et limpide et la tension permanente, jusqu'à un final qui ne laissera personne indemne.

    ***

     

    Un seul parmi les vivants

    John SEALY

    Albin Michel - 9782226392152 - 22.90€

     

     

    Pour acheter ce très bon livre, cliquez sur ce lien

     

     

     

     

     

     

  • Le problème à trois corps de Liu Cixin chez Actes Sud / Exofictions

    liu cixin,actes sud,le problème à trois corps,guillaume boutreux,librairie m lire,librairie m'lire,m'lire

     

     

    Chine, début des années 70. Malgré son ascendance contre-révolutionnaire, une jeune astrophysicienne se voit affectée à un observatoire ultra-secret capable de capter un large spectre d'ondes venant de tout l'univers. Grâce à son intelligence des plus vives – et aussi grâce à l'incompétence de ses surveillants – , la jeune femme parvient à établir un incroyable dialogue.

     

    Premier volume d'une trilogie, ce roman maintes fois récompensé dans le monde entier, est d'abord une fervente diatribe contre les dictatures et, en particulier, celle qui conduisit la Révolution Culturelle dans la Chine des années 60. Mais, au-delà de cet aspect, Le problème à trois corps s'avère un formidable thriller sur le thème du « premier contact ».

     

    Un scénario surprenant, une écriture originale, une réflexion déconcertante sur l'humanité.

     

    Le Problème à trois corps

    Liu Cixin

    Actes Sud / Exofictions

     

    Vous pouvez acheter ce livre en cliquant sur le petit homme vert.

  • Magnetic Island de Fabrice Colin (Albin Michel Litt')

    magnetic island,fabrice colin,albin michel,litt',roman ado,psychologie,famille,m'lire,librairie,jeunesse,littérature,simon roguet

    Cyan a 16 ans. Il vit en Australie dans une villa de rêve. Son père est un réalisateur à succès. Il est rarement présent et laisse son fils aux bons soins de Moon, leur employée de maison.

    A priori, cette vie pourrait sembler idyllique. Mais ce n’est absolument pas le cas pour Cyan qui traîne son mal-être comme un boulet.

    Il boit beaucoup trop et vit très mal les non-dits et la situation plus que compliquée de sa famille. Sa sœur jumelle, Holly, a disparu il y a quatre ans mais personne n’en parle. Sa mère est partie peu après et, depuis ce jour, ses deux parents se vouent une haine très intense. Son grand-père, Senior, a décidé, lui, de se laisser vivre. Il passe ses journées avec ses nouvelles conquêtes à la piscine en fumant de l’herbe. Sa grande sœur, Divine, elle, semble se moquer de tout ça et mène avec énergie sa vie de jeune adulte. Elle reste malgré tout assez complice de son jeune frère et le maintient un tant soit peu dans la réalité.

    Quand celle-ci disparaît étrangement, Cyan commence sérieusement à s’inquiéter. L’histoire se répète puisque c’est de nouveau vers l’énigmatique Magnetic Island que semblent se trouver les indices qu’il cherche, c’est à dire exactement là où Holly avait disparu.

    Et c’est là que le roman de Fabrice Colin se densifie. La pression monte page après page et l’ambiance devient très vite irrespirable. L’aspect psychologique prend le dessus sur l’action et nous sommes pris dans une furie de lecture.

    La fin du roman est assez hallucinante, écrite dans un rythme à couper le souffle. Les révélations surprennent et la scène finale est très touchante.

    En refermant le livre, le lecteur met un peu de temps à se remettre, tout chamboulé et ému qu’il est.

     

     

    Magnetic Island

    Fabrice Colin

    Albin Michel Litt'

    14.00 €

    9782226327567

     

    chronique réalisée par Simon Roguet pour le magazine Page des Libraires

     

    Si vous avez envie de lire ce livre, vous pouvez l'acheter sur la boutique en ligne de la librairie

  • I invade you de sarah Turoche-Dromery & Nils Barrelon (édtions Thierry Magnier)

    20170804_155701.jpg

    Après avoir édité l’année dernière un très beau roman autour du graff (Robin des graffs de Muriel Zürcher), les éditions Thierry Magnier publient à nouveau un texte qui se passe sur fond de street art, le très réussi I Invade You de Sarah Turoche-Dromery et Nils Barrellon. Deux cadavres sont retrouvés sous des créations abîmées d’Invader, le street artist célèbre pour recouvrir de ses mosaïques pixélisées les murs des plus grandes villes du monde. C’est plus qu’il n’en faut pour éveiller les soupçons de Lila, jeune enquêtrice qui vient d’arriver à la brigade criminelle. Grâce à ce texte, nous plongeons littéralement dans l’univers d’Invader et de ses fans. Mais nous le faisons au travers d’un roman policier très efficace. Le lecteur suit plusieurs personnages en même temps qui ont pour point commun d’utiliser l’application Flash Invader qui permet de photographier les œuvres de l’artiste et de marquer des points (cette appli existe vraiment !). Invader est même un personnage central du roman. Mais l’intrigue prend vite le dessus et le roman policier se déroule comme on les aime. Surprenant, efficace et addictif !

     

    I invade you

    Sarah Turoche-Dromery & Nils Barrelon

    édtions Thierry Magnier - 14.50€

    9791035200329

     

    Vous pouvez acheter ce très bon livre en suivant ce lien

     

  • Dédicace de Chloé Wary pour Conduite interdite (Steinkis)

    chloé wary.jpg

    C'est vraiment très très cool de recevoir bientôt Chloé Wary pour une rencontre autour de sa bande dessinée CONDUITE INTERDITE publiée chez Steinkis. A la librairie (et dans bien d'autres endroits) nous avons tous adoré sa façon d'aborder ce sujet bien épineux.

    En Arabie Saoudite, les femmes n'ont pas le droit de conduire et Chloé Wary raconte l'histoire d'un collectif de femmes qui refusent cela et ont décidé de se battre pour leurs droits.

    Cela donne de très belles pages comme celles-ci :

    chloe wary, conduite interdite, steinkis, m'lire, dédicace, librairie, bd

    chloe wary, conduite interdite, steinkis, m'lire, dédicace, librairie, bd

    chloe wary, conduite interdite, steinkis, m'lire, dédicace, librairie, bd

    Alors si vous voulez en savoir plus... venez rencontrer Chloé Wary !

  • Lectures de Simon

    affiche théâtre mai.jpg

    Au programme :


    Loup gris et la mouche de Gilles Bizouerne et Ronan Badel (Didier jeunesse)

    Tu m'attraperas pas! de Timothy Knapman et Simona Ciraolo (éditions Pastel)

    Disparais ! de Michaël Escoffier et Matthieu Maudet (l'école des loisirs)

    Le garage de Gustave de Leo Timmers (Glénat Jeunesse)

    Qui a soufflé mes bougies de Ilan Brenman et Magali Le Huche (Glénat Jeunesse)

  • coeur naufrage de Delphine Berthelon (éditions JC Lattès)

    CVT_Coeur-naufrage_8959.jpg

    On n’est pas sérieux quand on a 17 ans.

     

    Dans son nouveau roman, Delphine Bertholon invoque les fantômes du passé, les secrets et les non-dits familiaux.

     

    Lyla et Joris avaient à peine dix-sept ans quand ils se rencontrent cet été-là sur la côté landaise. Un amour de vacances parmi tant d’autres.  Deux gamins de milieu social très différent, deux gamins qui n’auraient jamais dus se rencontrer. Pourtant tous deux partagent un père et une mère absente, un père et une mère abusifs . C’est d’ailleurs ce point commun qui va les rapprocher. Aujourd’hui Lyla a trente-quatre ans, vit à Paris et travaille comme traductrice pour une maison d’édition.  Une vie sans couleur et sans goût qui la persuade qu’elle est en train de passer à côté de quelque chose. Certainement, mais de quoi au juste ? Ces seules fréquentations sont son amant,  l’éditrice pour qui elle travaille et sa meilleure amie, qui collectionne les peluches pour les revendre sur internet et qui écoute sans se lasser ses névroses.  Jusqu’au jour où un étrange message sur son téléphone la ramène dix-sept ans en arrière sur cette fameuse côte landaise. Elle qui voulait enterrer et oublier une bonne fois pour toute son passé, va devoir faire face aux choix qu’elle a fait et à leurs conséquences.

     

    Delphine Bertholon continue d’explorer les blessures de l’adolescence et leurs incidences sur les existences de ses héros, héros auxquels on peut très vite s’identifier et pour lesquels nous avons une grande affection. Lyla et Joris auraient très bien pu être vous , moi, votre meilleur(e) ami(e). L’adolescence est une période compliquée dit-on. Vos choix feront de vous un adulte et cela, Delphine Bertholon l’a très bien compris.

     

     

    Coeur-Naufrage

    Delphine Berthelon

    Editions JC Lattès

     

    Pour acheter ce livre, vous pouvez le faire ici

     

  • ENTRETIEN AVEC VINCENT CUVELLIER

    Vincent Cuvellier, écrivain & Co.

     

    Une bande dessinée (sa première pour les grands), un album poétique sur la paternité, un nouvel épisode de l’impertinent Emile, la réimpression de son documentaire sur les présidents de la république, un récit autobiographique décalé sur le statut de l’écrivain… Et puis l’ouverture à Bruxelles d’une bouquinerie Les Gros Mots… Le printemps sera particulièrement dense pour l’écrivain Vincent Cuvellier. L’occasion pour nous de faire un point avec lui sur son actualité.

     

    contributor_69180_244x0.jpg

     

    Bonjour Vincent, vous publiez plusieurs ouvrages simultanément et une impression se dégage fortement de ces publications. Vous êtes, en tant qu’écrivain bien sûr, mais surtout en tant que personne, extrêmement concerné par les sujets que vous traitez (la paternité, l’écriture, la vie d’écrivain). Parlez-nous de votre projet  Je ne suis pas un auteur jeunesse ? Pourquoi l’écrire maintenant ? Quel message voulez-vous porter avec ce récit ?

    VC : Bonjour, ça fait longtemps que j’avais envie de parler de mon métier… l’écriture, c’est mon truc depuis que je suis tout petit, depuis que j’ai 17 ans je me faufile là-dedans, avec des hauts et des bas… j’avais envie d’en parler à ma manière, simplement, avec pragmatisme, mais aussi en râlant contre quelques trucs que je n’aime pas…

    IMG_20170408_174602_436.jpg

    Avez-vous vu la situation d’écrivain changer depuis ce temps ? Etes-vous inquiet ou optimiste pour les années à venir ?

    VC : Je pense qu’il n’y a jamais eu autant de gens qui écrivent, et qu’un écrivain lambda n’a jamais été aussi mal payé… je pense qu’il devrait y avoir moins de livres publiés mais que ceux-ci soient mieux valorisés.

     

    Quel rôle dans votre livre jouent les personnages de Claude François, le Général de Gaulle ou Lino Ventura ?

    VC : Ils apportent un peu de recul… ils me disent quand je déconne, quand j’exagère, quand je m’énerve… ce sont mes amis imaginaires, quoi !

     

    Vous publiez également Mon fils qui est un long texte poème autour de la relation père-fils. D’où vous est venue cette envie et comment s’est déroulé le travail avec l’illustratrice Delphine Perret ?

    VC : Pour moi, ce livre, c’est la suite de « la première fois que je suis née »… je l’ai fait pareil, dans la même énergie… j’ai demandé à Delphine Perret, parce que c’est une des rares illustratrices qui n’a pas besoin d’auteurs : elle le fait très bien elle-même… du coup, quand elle illustre le texte d’un autre, c’est vraiment parce qu’elle veut le faire… on a travaillé comme je le fais toujours avec les illustrateurs : on discute bien du projet en amont, pour être sûr qu’on fait bien le même livre, et après, je laisse faire, n’intervenant que si besoin…

    IMG_20170408_174520_094.jpg

    Vous avez conscience que c’est finalement assez rare cette relation auteur-illustrateur dans l’édition jeunesse ? Le travail que Delphine Perret a effectué sur votre texte est admirable de simplicité et de puissance. Comment l’avez-vous perçu ?

    VC : Ah mais pour moi, c’est tout à fait normal, c’est quelque chose que je défends depuis mes débuts… travailler avec un illustrateur et un éditeur, ça fait partie de mon job, autant que l’écriture elle-même… je fais des livres, en entier, pas qu’un texte. Et Delphine, je lui ai demandé d’illustrer mon texte, justement pour sa simplicité et sa sensibilité. Et puis, c’est une illustratrice qui écrit ses propres textes, si elle illustre d’autres textes, c’est qu’elle en a vraiment envie, qu’elle a un truc à dire avec.

     

    IMG_20170408_174757_659.jpg

     

    Vous publiez également un nouvel épisode de la série Emile : Emile fait l’enterrement.

    IMG_20170408_174433_072.jpg

    Comme toujours, le personnage est à la fois sans concession, impertinent et en même temps terriblement touchant. Etes-vous fier de la manière dont la série se développe et où vous l’emmenez histoire après histoire ? On a le sentiment que vous ne vous interdisez rien par rapport aux thèmes abordés.

    VC : Oui, pourquoi je m’interdirais des choses ? et c’est aussi parce que avec l’illustrateur et l’éditrice, nous sommes sur la même longueur d’ondes… Emile n’est pas tout à fait un personnage comme les autres… quand j’écris ses histoires, je dois me mettre à la fois dans un cadre de narration très strict, et dans une liberté très large… Emile, c’est un concentré de plein de choses de moi, de ma vie, de ma manière de voir plein de trucs… c’est un espace de liberté, j’en profite…

     

    C’est du coup assez jouissif pour les lecteurs que nous sommes de profiter également de cette liberté. Pourquoi d’après vous est-ce si rare ?

    VC : Ah pour plein de raisons… sans doute un certain conformisme… la liberté, c’est pas un truc qu’on obtient tout de suite, faut aller la chercher avec les dents… c’est aussi mon critère de choix numéro un pour choisir mes éditeurs…

     

    Enfin, on ne pouvait pas ne pas parler de l’ouverture de votre bouquinerie à Bruxelles, votre ville d’adoption. Elle s’appelle LES GROS MOTS (cela vous va bien je trouve). Dites-nous ce que nous pourrons y trouver ?

    VC : C’est une boutique et c’est aussi mon bureau : il y a des vieux livres, des plus récents, des jouets, des affiches, des dessins, mais que des trucs que j’aime bien… ça ressemble un peu à chez moi, mais un chez moi où on peut rentrer et acheter les trucs… l’autre jour, j’ai entendu des jeunes femmes qui sortaient en disant « ohlala, qu’est-ce que c’est mignon ! » C’est cool !

    capture_d_e_cran_2017-02-03_a_10.03.02.png

  • Un cri sous la glace de Camilla GREBE (Calmann Lévy)

     419HEaC8cxL._SX195_.jpg

    Dans le genre polar, les pays nordiques et particulièrement la Suède ont leurs lettres de noblesse. C’était sans compter sur Camilla Grebe, qui signe ici son premier roman écrit toute seule (elle est déjà connue dans son pays pour des textes écrits à quatre mains).

     

    Emma est une jeune suédoise qui cache un secret : elle entretient une relation amoureuse avec son patron, Jesper Orre, riche homme d’affaires controversé, accusé de corruption et de harcèlement sexuel entre autres. Elle ne doit donc surtout pas ébruiter leur relation. Mais, quelques jours après leurs fiançailles, Jesper disparaît et le corps d’une femme, dont la tête a été découpée, est retrouvé dans sa villa. Peter, policier abîmé par la vie et Hanne, profileuse, sont chargés de l’enquête.

    Cela faisait dix ans qu’ils n’avaient pas travaillé ensemble. A l’époque, ils enquêtaient sur le meurtre d’un homme qu’ils n’ont jamais résolu. Peter et Hanne avaient aussi eu une relation amoureuse, qui avait échoué à cause de Peter. Bien évidemment leurs retrouvailles sont un peu tendues surtout que leur enquête réveille de vieux souvenirs.

    Au fil du roman, il s’avère que chaque personnage cache des zones d’ombre. Camilla Grebe a l’art de nous manipuler et nous offre un polar qui maintient le suspens jusqu’à la dernière page.

    La relève est donc assurée !!

     

    chronique de Delphine Bouillo

     ****

    Un cri sous la glace

    Camilla GREBE

    Editions Calmann Lévy - 21.90€

     

    Vous pouvez acheter ce livre dans notre boutique en ligne

  • Collection Mes promenades sonores de Agnès Chaumié & Eva Offredo(Didier jeunesse)

    Alors que le marché des livres à puces (comprenez les livres où le jeune enfant appuie lui-même sur une puce sonore, aucun lien donc avec des livres de chien ou de chat…) explose, les éditions Didier Jeunesse parviennent à nous surprendre avec une très belle collection, « Mes promenades sonores », de loin la plus poétique de ce secteur.

    IMG_20170406_135642_109.jpg

    À l’origine de cette collection, nous retrouvons Agnès Chaumié, musicienne et chanteuse bien connue pour son travail dans l’association Enfance et Musique.

    Elle a notamment réalisé des albums devenus classiques comme Rondes de nuit, Mon Petit Doigt m’a dit ou plus récemment Je chante avec mon bébé (tous publiés par l’association Enfance et Musique).

    Elle revient cette fois avec un projet pour les plus petits où elle propose une approche poétique et sensitive de la musique et des sons.

    Les quelques pastilles sonores que l’enfant va découvrir avec ses doigts vont le faire voyager et l’emmener là où l’imaginaire des images le conduiront.

     

    Dans Voyage en mer par exemple, c’est l’univers marin qui est suggéré par ces instants sonores entre bruitages et musique. Tout cet univers fonctionne évidemment grâce aux sons proposés mais également grâce à l’illustration.

    IMG_20170406_141318_112.jpg

    Il faut féliciter ici Éva Offredo qui a merveilleusement réalisé ces images à la fois poétiques et simples. Le résultat est somptueux et d’une douceur reposante. Il annonce de beaux moments d’intimité avec les tout-petits.

     

     

    Dans la forêt / Voyage en mer

    Agnès Chaumié & Eva Offredo - Didier jeunesse

     

    Si vous voulez acheter l'un de ces deux livres, c'est par ici

    Cet article est paru dans la revue Page des libraires

     

  • STABAT MURDER de Sylvie Allouche (Syros)

    stabat murder,sylvie allouche,syros,littérature ado,policier,thriller,musique,piano,librairie mlire,laval,solene duroch

     

    Quatre jeunes pianistes disparaissent sans laisser de traces à la veille d’un tournant décisif pour leur carrière musicale. Un thriller haletant et rythmé.

     

    Pour Valentin, Matthis, Mia et Sacha, la pression commence à s’intensifier et ils doivent redoubler d’efforts pour parvenir au sommet de leur discipline, le piano. Ils préparent tous les quatre un concours national d’une grande renommée qui leur permettra d’assurer leur avenir professionnel. Ces adolescents ont très peu d’amis et passent tout leur temps libre à travailler avec acharnement, absorbés par leur passion commune. Pour rien au monde ils ne louperaient une séance d’entrainement. Alors comment expliquer leur disparition soudaine et totalement inattendue un matin où ils devaient se rendre à un de leur cours au Conservatoire national supérieur de musique classique ?

     

    Stabat Murder est un véritable page-turner, roman policier intense et psychologique. Nous sommes pris dès le début dans les filets d’une intrigue captivante où les indices sont livrés au compte-goutte et le suspense est de plus en plus tenace. La commissaire chargée de l’affaire est vite confrontée à un manque de preuves et chaque minute qui passe met la vie des adolescents en danger. Sylvie Allouche arrive à nous tenir en haleine jusqu’aux toutes dernières pages et nous offre une fin à la hauteur de nos attentes !

     

     (chronique parue dans le n°183 de la revue Page des libraires)

     

    Si vous avez follement envie de lire ce thriller, c'est par ici pour l'acheter !

     

    Stabat Murder

    De Sylvie Allouche

    Syros - 15,95 €

  • Lectures de Simon au Théâtre - mercredi 05 avril à 17H

    affiche théâtre avril.jpg

    Au programme des lectures


    "Elle est bonne" de Jean Gourounas - L'Atelier du Poisson Soluble


    "Dis ours tu dors" de Jory John et Benji Davies - Illustrator - Little Urban


    "Son chat-chat à sa chouchoute" de Agnès de Lestrade et Clothilde Delacroix - Éditions Sarbacane


    "Odile" de Marie Dorléans - Seuil Jeunesse


    "Le loup de viendra pas" de @Myriam Ouyessad et Ronan Badel - Éditions de l'Élan Vert