Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Librairie M'Lire

  • Nos coups de coeur à coup de post-its ! (1/3)

    C'est parti pour quelques présentations de nos romans jeunesse favoris !

    romans jeunesse,librairie m'lire,laval

    romans jeunesse,librairie m'lire,laval

    romans jeunesse,librairie m'lire,laval

  • SUR MON FIL de Séverine Vidal et Louis Thomas (Milan)

     

    sur mon fil,séverine vidal,louis thomas,éditions milan,album jeunesse,simon roguet,librairie m'lire,laval

    Parler de la séparation aux plus jeunes n’est pas chose facile. Réussir à y mettre de la poésie, de la tendresse encore moins. C’est pourtant ce qu’ont réussi à faire Séverine Vidal et Louis Thomas dans ce très bel album. On connait le talent de Séverine Vidal pour faire vivre ses personnages et nous émouvoir dans ses romans pour grands.La petite fille de cet album nous procure le même sentiment. Même si elle est partagée entre ses deux parents séparés, même si elle préférerait qu’ils soient toujours ensemble, elle a tissé entre eux deux ce fil invisible dont elle est la passerelle. Et celle-là sera éternelle. Alors autant l’accepter et prendre le meilleur des moments de la vie.

    sur mon fil,séverine vidal,louis thomas,éditions milan, separation,album jeunesse,simon roguet,librairie m'lire,laval

    L’idée est très jolie et admirablement mise en scène par le trait élégant de Louis Thomas. Comme peuvent le faire des auteurs comme Olivier Tallec ou Ronan Badel, il parvient avec un style lâché et tout en délicatesse à faire passer au mieux les émotions que suscitent cet album. Le résultat est remarquable et inscrit directement cet album comme une des références sur ce sujet.

    sur mon fil,séverine vidal,louis thomas,éditions milan, separation,album jeunesse,simon roguet,librairie m'lire,laval

    SUR MON FIL

    de Séverine Vidal

    illustré par Louis Thomas

    Éditions Milan - 13.90

    Si vous avez envie de vous procurer ce magnifique album, c'est par ici !

     

  • Festival Rustine

    Retrouvez Guillaume de la librairie tout au long du Festival Rustine à Niafles

    15442160_1805930579669341_649637670828371287_n.jpg

     

    IMG_0420.JPG

    IMG_0421.JPG

     

    IMG_0419.JPG

     

    Retrouvez toutes les infos sur le site officiel du Festival !

  • Prix Mémorable 2016- Mes amis - Emmanuel BOVE (L'Arbre Vengeur)

    Lumière !

    Oui, lumière sur un de nos grands oubliés du vingtième siècle : Emmanuel Bove. Ecrivain de l’ombre, préférant la rumeur du pavé à celle des salons, il se fit le chantre des petites gens au destin fragile, des hommes et des femmes sans qualité qui élevèrent leur solitude comme unique étendard.

    Lire Bove, c’est assurément ne jamais l’oublier, lire Bove, c’est trouver un ami sur qui poser la tête quand le monde ne tourne pas rond.

    (librairie Quai des Brumes)

    Après La bombe de Frank Harris, c'est au tour d' Emmanuel Bove de recevoir le Prix Mémorable!!

  • Aurélien Bellanger répond aux Trois Questions

  • Cette terre promise de Erich Maria Remarque (Stock)

    20170220_144444.jpg

    "À l'ouest rien de nouveau" m'avait beaucoup marqué, Cette terre promise m'a également beaucoup plu.

    Cette lutte immuable entre passé, vivaces et douloureux souvenirs, et futur, où règne la découverte et l'espoir mais aussi la question de l'exil et la tentative de recommencer, de revivre. Le tout, dans un New-York, bouillonnant de nationalités différentes - allemand notamment.

    Un livre somptueux !

     

    CETTE TERRE PROMISE

    Erich Maria Remarque

    Stock - 23€

     

    Pour l'acheter, car il est vraiment magnifique, c'est ici

  • POWER CLUB de Alain Gagnol (Syros jeunesse)

    IMG_20170209_143339_867.jpg

    Super-héros, vraiment ?

    Anna, l’héroïne de cette trilogie, est une jeune fille d’apparence tout à fait normale. Elle vit dans une famille unie et aimante. Elle va bientôt passer son bac et s’efforce de vivre sa vie d’ado sereinement, sans déroger à ses principes. Un seul petit détail d’importance : ses parents sont extrêmement riches. Si riches qu’ils peuvent lui offrir un ticket d’entrée dans le fameux « Power Club », le très sélect club des super-héros modernes.

    Situé à New-York, il regroupe une bande d’ados qui, à coups de gros paquets de dollars, ont acheté le droit de se voir injecter dans le corps des boosters ultra puissants. Ces nanoparticules donnent accès aux possibilités physiques les plus démentes : invulnérabilité, capacité de voler, développement extrême des 5 sens… Après avoir répondu positivement à tous les tests d’entrée, Anna va devenir la nouvelle héroïne. Elle effectue ses premières missions et se rend compte qu’elle a le pouvoir hallucinant de changer le monde. Mais très vite, elle déchante et prend conscience de l’arrière décor de l’organisation. Ces « super-héros » ont-ils été créés pour sauver des vies ou pour accumuler le maximum d’argent à l’agence : très vite, les contrats de pub affluent, son attachée de presse ne la lâche plus et la starisation devient de plus en plus dure à vivre. La rencontre avec un journaliste opposant va tout changer pour Anna…

     

    Alain Gagnol signe le premier roman d’une trilogie qui s’annonce passionnante. Truffé de références aux comics, séries ou au cinéma, on se prend au plaisir de tourner les pages sans s’arrêter. Les personnages sont bien ciselés, très cinématographiques, et prennent de la saveur au fur et à mesure de l’histoire. La fin est extrêmement bien construite et on ne peut qu’être qu’impatient de lire la suite dans le second volume prévu en juin.

     

     

    POWER CLUB T01 L'apprentissage

    Alain GAGNOL

    Syros - 17.95€

     

    Vous pouvez l'acheter ici

  • Les trois questions #01 Vincent Villeminot

  • Le Grand Paris- Aurélien BELLANGER (Gallimard)

    Après La théorie de l'information, qui était une biofiction de Xavier Niel, puis L'aménagement du territoire qui prenait prétexte de la construction d'une ligne de TGV pour réfléchir à la répartition de l'espace entre les hommes, Aurélien Bellanger revient en ce mois d'hiver avec son troisième roman, Le Grand Paris, qui prend appui sur ce grand projet éponyme, imaginé par Nicolas Sarkozy et mis en place depuis janvier 2016.

    Mais qu'est ce que le Grand Paris? C'est un projet d'aménagement à l'échelle de la métropole parisienne. Il a vocation à améliorer le cadre de vie de ses habitants, à corriger les inégalités territoriales et à construire une ville durable.

    Le narrateur, Alexandre Belgrand est né et a grandi à Colombes, banlieue de l'Ouest parisien à l'ombre des tours de la Défense. Il a fait ses études dans  une école prestigieuse de commerce, certain d'intégrer l'élite de la nation. La rencontre avec Machelin, son professeur, va lui permettre de  découvrir l'histoire secrète de la capitale et de rejoindre l'équipe au service du "Prince", en passe de devenir le futur président de la République. Pour se faire, il écrira une thèse en urbanisme au milieu du désert algérien. A son retour, la carte a été modifiée, les fractures politiques et sociales se sont agrandies. Il intégrera alors les plus hautes sphères du pouvoir, écrira l'un des discours le plus remarqués du Prince, avant de chuter de son piédestal et de sombrer dans l'Est maudit parisien.

    Aurélien Bellanger signe un roman aux multiples thématiques, qui questionne le rôle de l'individu au centre des problématiques contemporaines et urbaines. Mais ce n'est pas un roman sur Paris et sur ce projet du Grand Paris. C'est un support sur lequel Aurélien Bellanger prend appui pour nous raconter une histoire de pouvoir, de politique et d'architecture.

    Voici donc un roman époustouflant, riche et déroutant.

     

    Aurélien Bellanger viendra nous présenter son roman Samedi 11 février 2017

    A 14h30 à la bibliothèque d'Argentré et à 16h30 à la librairie.

     

    Vous pouvez acheter ce livre ici

     

  • LE BUREAU DES JARDINS ET DES ETANGS- Didier DECOIN (éditions Stock)

     

    Il aura fallu une dizaine d’année à Didier Decoin (Prix Goncourt en 1977 pour son roman John l'Enfer) pour écrire ce magnifique roman sur le Japon, un japon médiéval méconnu. Le lecteur va le découvrir à travers le périple de l’héroïne, la jeune et belle Mizuki.

     

    Village de Shimae. Katsuko est un pêcheur de carpes réputé qui livre ses poissons à la Cité Impériale afin de peupler les étangs sacrés de l’Empereur. Lorsqu’il meurt noyé dans la rivière, sa jeune épouse, pour honorer sa mémoire, est désignée pour le remplacer. Elle qui n’a jamais quitté son village, entreprend ce long voyage à travers le royaume, un voyage semé d’embûches et de dangers. Didier Decoin s’est beaucoup documenté pour nous proposer une immersion totale dans ce Japon du XIIème siècle, avec ses particularités , ses traditions et ses croyances. Pour parvenir jusqu’à la Cité Impériale, Mizuki va devoir faire preuve d’un grand courage car de la réussite de sa mission dépendent l’honneur et la fortune du village : « si elle échouait, le vilage tout entier serait déshonorer de n'avoir pas été capable de fournir des poissons aux temples d' Heiankyo ». Elle va devoir affronter orages et séismes, dieux nippons et brigands et va même devoir se prostituer pour achever ce terrible voyage. Mais c'est également l'occasion pour elle de faire son deuil. Tout au long, elle sera portée par le souvenir de Katsuko et son amour qui la mèneront jusqu’à la Cité Impériale : « Depuis la mort de Katsuro, la jeune femme vivait dans un brouillard qui assourdissait les sons, détrempait les couleurs. Mais elle pressentait que cette opacité se dissiperait dès qu'elle prendrait la route, et qu'elle verrait alors le monde tel qu'il est en réalité, avec ses aspects positifs et ses pentes néfastes. ».

    A peine arrivée, elle va participer à un concours de parfum auquel est présent l’Empereur lui- même et qui a pour thème « La demoiselle dans la brume ». Si Miziku est une très jolie jeune femme, elle dégage aussi une odeur particulière de terre, d’eau et de nature complètement envoûtante. Par son courage et sa détermination, Mizuki réussit à livrer les carpes au bureau des jardins et des étangs et ainsi redorer le blason de son défunt mari et celui de son village.

    Didier Decoin s'est beaucoup inspiré de la civilisation japonaise et de son raffinement pour écrire ce roman subtil et passionnant. Il s'est également inspiré des dames de la Cour : "En l'an mille, dans la Cité Impériale, ces dames portaient quinze épaisseurs de robes. Elles pouvaient à peine marcher et s'ennuyaient. Donc elles se sont mis à raconter des histoires. A les écrire, les peindre. En fait, c'est la naissance du roman qui s'est produit là bas, en plein Japon isolé du reste du monde, à une époque où nous, on avait Charlemagne et où on pelait dans les châteaux...." . Il a plongé dans les œuvres de grands artistes japonais afin de capter un Japon éternel et charnel favorisant l'exaltation des sens. Et c'est une vraie réussite !

     

    Vous pouvez acheter ce livre ici!

     

  • VIE DE MA VOISINE- Geneviève BRISAC (éditions Grasset)

     

    Dans son dernier roman, Geneviève Brisac prête sa voix à une héroïne d’origine juive polonaise dont les parents furent déportés à Auschwitz.

    Il y a parfois des rencontres qui changent le cours d’une vie. En emménageant dans ce nouvel immeuble, Geneviève Brisac fait la connaissance de sa voisine. Cette dernière reconnait la romancière et l’invite chez elle pour lui parler de leur amie commune, Charlotte Delbo. Mais en pénétrant dans l’appartement, Geneviève Brisac est loin de se douter de ce qu’on va lui raconter...

    Sa voisine s’appelle Jenny Plocki. Ses parents, Rivka et Nuchim étaient juifs, polonais et athés, installés en France depuis 1925. En 1942, ils comprennent très vite que pour sauver leurs enfants, ils doivent les déclarer français. En abandonnant ainsi leurs enfants, ils leur sauvèrent la vie. Tous deux furent déportés et moururent dans les camps. Des années plus tard, Jenny est toujours là et raconte à la romancière l’engagement de ses parents, les valeurs de justice, de révolution et de liberté qu’ils défendaient. Des valeurs qui permettront à Jenny de s’en sortir et de construire sa propre vie. Geneviève Brisac écrit un récit à la fois vrai, bouleversant et nécessaire.

    Vous pouvez aussi réécouter l'émission littéraire de Clara Dupont-Monod, L'amuse-bouche avec Geneviève Brisac et Delphine de la librairie sur ce lien: https://www.franceinter.fr/emissions/l-amuse-bouche/l-amuse-bouche-21-janvier-2017

     

    Vous pouvez l'acheter ici

     

  • 4 beaux-livres jeunesse à découvrir

    EXTRAORDINAIRES, SAUVAGES ET MINUSCULES !

    Amour, tendresse, gros calins, peur, phobie. Il se passe toujours quelque chose entre les enfants et les animaux. Cela durera d’ailleurs toute la vie. Les éditeurs l’ont bien compris et proposent depuis des années de très beaux livres sur ce thème. Coup d’œil sur quatre nouveautés particulièrement réussies sur le thème des animaux.

    Lire la suite

  • PAX ET LE PETIT SOLDAT de Sara Pennypacker et illustré par Jon Klassen (Gallimard Jeunesse)

    pax et le petit soldat,sara pennypacker,jon klassen,gallimard jeunesse,littérature jeunesse,solène duroch,librairie m'lire,laval

     

    Peter et Pax sont inséparables, unis par un lien unique et privilégié depuis que le garçon a sauvé et recueilli le renardeau chez lui. Les deux amis ne pourraient imaginer vivre éloignés l’un de l’autre. Pourtant, lorsque son père s’engage dans une guerre, Peter est contraint d’abandonner Pax à l’orée d’une forêt pour aller vivre chez son grand-père. Le renard, livré à lui-même dans un milieu naturel qu’il ne connaît pas, doit subir la faim, le froid et la douleur de ne pas voir Peter réapparaître. Avec une détermination et une énergie incroyable, son garçon va tout faire pour revenir sur ses pas.

     

    Dans ce roman d’aventure passionnant, nous sommes emportés par la course effrénée de Peter (500 km à parcourir ce n’est pas rien !) prêt à braver le danger et les interdits pour retrouver son ami et mettre fin à cette séparation déchirante. Pendant ce temps, Pax découvre la vie sauvage et se confronte à ceux de son espèce, méfiants à cause de son odeur humaine. C’est avec beaucoup d’émotion que nous le voyons évoluer dans cette nature qui recèle de surprises, mais très vite menacée par la guerre et ses atrocités. Ce roman montre à quel point elle ravage les corps mais aussi les esprits, dans un monde où « les malades de guerre » détruisent des vies et brisent des destins.

     

    Pax et le petit soldat est une très belle histoire, récit initiatique bouleversant sur une amitié hors du commun et des personnages vibrant d’espoir. Le texte est sublimé par les magnifiques illustrations de Jon Klassen, qui donnent vie à des instants magiques et saisissantes par leur infinie tendresse (dommage qu’il n’y en ait pas davantage !). Un roman dyablement génial donc !

     

    Si vous aussi vous voulez tomber sous le charme de l'histoire de Peter et Pax, c'est par ici !

     

    Pax et le petit soldat

    de Sara Pennypacker

    illustré par Jon Klassen 

    Gallimard jeunesse, 13.90

  • VINCENT VILLEMINOT en dédicace samedi 28 janvier - 15H

    Nous sommes ravis de recevoir, un an après sa venue pour le Prix T'Aimes Lire, VINCENT VILLEMINOT pour la deuxième fois à la librairie.

    Sa rentrée 2016 a été particulièrement riche avec la sortie de plein de nouveautés toutes aussi surprenantes que prenantes :

    vincent villeminot; dédicace ; instinct ; u4 ; le copain  de la

    LA PROCHAINE FOIS CE SERA TOI (Casterman Jeunesse) :
    du très bon polar avec une pointe de fantastique. On retrouve les univers chers à Vincent. C'est efficace, assez classique dans la forme, original dans le fond. Les personnages sont vraiment réussis. J'ai aimé Markowicz bien sûr mais surtout Bosco, le second et Adélaïde la petite sœur. à suivre pour d'autres enquêtes de la Brigade de l'Ombre !
    ça s'achète là

     

    vincent villeminot; dédicace ; instinct ; u4 ; le copain  de la

    LES PLUIES (Fleurus Éditions)
    Et ce fût donc la première fois que je lus un roman de chez Fleurus. Tu me fais faire des trucs, Vincent...
    Et bien pour une première j'ai été ravi. Franchement, cela m'a rappelé l'ambiance de lecture que j'avais eue en lisant il y a quelques (beaucoup) années de cela, Malevil de Robert Merle.
    J'ai aimé là encore les personnages, la façon dont ils doivent se débrouiller devant la catastrophe et leurs sentiments presque romantiques et puis évidemment l'intrigue et la façon de la mener à bout mais ça on savait que tu savais faire !
    on en veut c'est par ici

     

    vincent villeminot; dédicace ; instinct ; u4 ; le copain  de la

    LE COPAIN DE LA FILLE DU TUEUR (Éditions Nathan)
    Sans doute mon préféré dans la série. Vincent Villeminot s'essaie à la romance et franchement ça lui va bien. J'ai beaucoup aimé la lenteur du processus des sentiments et la façon dont la relation entre les personnages évolue au fur et à mesure de l'intrigue.
    Bon forcément comme on est chez Vincent, il peut pas s'empêcher de mettre un peu de thriller... mais franchement j'ai vraiment apprécié cette histoire.
    tu le veux c'est ici !

     

    vincent villeminot; dédicace ; instinct ; u4 ; le copain  de la

    SAMEDI 14 NOVEMBRE (Exprim' Sarbacane)
    Wouahhhhhhhhhh ! ça faisait longtemps que j'avais pas lu un livre comme ça (jamais peut-être ah oui c'est ça !)
    Comment parler et donner envie de lire un livre qui nous a retourné, qu'on a détesté, qu'on n'a pas détesté quand même, qu'on a aimé alors et puis non en fait on ne l'a pas aimé vraiment puisqu'il n'est pas aimable.
    Non en fait non on ne peut pas aimer ce livre, on peut aimer son écriture, on peut aimer ce qu'il fait ressurgir, on peut aimer des passages, on peut aimer son auteur mais on ne peut pas aimer ce livre. Il y a une gêne trop forte qui s'installe irrémédiablement. Alors on a envie d'en parler, de le partager, de le faire lire, de se dire toi aussi cela t'a gêné, bouleversé, renversé ? Tu n'y a pas cru non plus toi ? Tu le lis et tu me dis ? Et c'est sans aucun doute, là où ce livre est une totale réussite : Ce livre vous donne envie d'en parler, d'en discuter. Ce livre est une passerelle pour échanger, pour croire en l'amour, pour espérer. Même si pour cela on doit se faire mal et mal aimer ce livre.
    J'aime donc ce livre parce que je ne l'ai pas aimé. Ok ça vous va comme ça ? vous aurez qu'à le lire tiens...