Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

guillaume boutreux

  • Nouvelle lune tome 1 Luna de Ian MacDonald chez Denoël / Lune d'encre

    004723438.jpg

     

    Premier tome haletant du cycle de la Nouvelle Lune qui oppose les cinq familles dirigeantes du satellite. Un roman choral qui suit les différents membres d'une de ces familles, la famille Corta, en pleine crise de succession et donc très exposée aux coups bas des autres dynasties.

     

    Dans un monde où survie est loin d'être un vain mot, tous les ingrédients sont là pour faire de cette saga sélénite un page-turner efficace.C'est à peine caricaturer que qualifier Luna d'un véritable Game of thrones sur la lune ! On en redemande !

     

    Luna

    Ian MacDonald

    Denoël / Lune d'encre

     

    Si vous voulez lire ce livre, cliquez sur la pleine lune.

  • La Bohème et l'ivraie par Ayerdhal chez Le Diable Vauvert

    002614768.jpg

    A l'instar d'autres romans d'Ayerdhal, ce cycle se déroule au sein de l'Homéocratie, sorte de fédération d'états-mondes qui rassemble une humanité largement répandue dans l'univers. La Bohème et l'ivraie évoque l'affrontement dantesque entre une révolution menée par les Kinéïstes, de puissants artistes doués de pouvoirs psychiques, et le Comité Éthique qui régente l'Homéocratie par des méthodes de moins en moins démocratiques. Ces artistes ont la capacité de faire ressentir à des milliers de personnes des sentiments, des sensations, des images des plus réalistes. Leur pouvoir d'influence sur les populations, longtemps contrôlé par le Comité Éthique, éclate au grand jour avec l'arrivée d'un kinéïste moins maléable que ses prédécesseurs...

     

    Paru pour la première fois en 4 volumes dans les années 90, La Bohème et l'ivraie est le premier cycle d'Ayerdhal. Il recèle de très beaux moments de lecture peuplés de personnages des plus attachants et provoque à coup sûr un puissant sentiment de rébellion.

     

    La Bohème et l'ivraie

    Ayerdhal

    Le Diable vauvert

     

    Si vous voulez acheter ce livre, cliquez sur le cinéaste télépathe.

     

     

  • Le problème à trois corps de Liu Cixin chez Actes Sud / Exofictions

    liu cixin,actes sud,le problème à trois corps,guillaume boutreux,librairie m lire,librairie m'lire,m'lire

     

     

    Chine, début des années 70. Malgré son ascendance contre-révolutionnaire, une jeune astrophysicienne se voit affectée à un observatoire ultra-secret capable de capter un large spectre d'ondes venant de tout l'univers. Grâce à son intelligence des plus vives – et aussi grâce à l'incompétence de ses surveillants – , la jeune femme parvient à établir un incroyable dialogue.

     

    Premier volume d'une trilogie, ce roman maintes fois récompensé dans le monde entier, est d'abord une fervente diatribe contre les dictatures et, en particulier, celle qui conduisit la Révolution Culturelle dans la Chine des années 60. Mais, au-delà de cet aspect, Le problème à trois corps s'avère un formidable thriller sur le thème du « premier contact ».

     

    Un scénario surprenant, une écriture originale, une réflexion déconcertante sur l'humanité.

     

    Le Problème à trois corps

    Liu Cixin

    Actes Sud / Exofictions

     

    Vous pouvez acheter ce livre en cliquant sur le petit homme vert.

  • CASTAGNE d'Isao MOUTTE (The Hoochie Coochie)

    Paul, en vadrouille dans la cambrousse, est  à la recherche d’un acolyte pour un mauvais coup. Il finit par se faire doubler, prend une balle et est laissé pour mort. Mais il n’en est rien. S’ensuit une course-poursuite des plus rocambolesques…

    Voici un polar mené tambour battant qui n’est pas sans rappeler les classiques dialogués par Audiard. Entre bourre-pifs et flingueurs maladifs, on baigne joyeusement dans le banditisme à la papa plein de gouaille et de morgue macho. Un régal !

  • HEAVY METAL (Loïc SECHERESSE) - chronique de Guillaume #65

     HEAVY METAL

    Loïc SECHERESSE

    Gallimard Bayou - 17.25 €

    heavy metal, loic secheresse, bayou, gallimard, bd, guillaume boutreux, m'lire, canal bd

    Quand Loïc Sécheresse s’attaque à la Guerre de Cent Ans, il nous livre Heavy Metal, un album décapant où la vie chevaleresque prend des airs de rock’n’roll attitude.

     Heavy metal est le premier récit complet de Loïc Sécheresse sans Stéphane Melchior-Durand, son comparse scénariste de toujours. C’est sur le web, avec un album de strips bien enlevé intitulé Tozoïd et Vula, qu’a débuté leur fructueuse collaboration. S’ensuivirent Raiju et Raiden, deux histoires situées dans le Japon médiéval où de foudroyants chats samouraï, tout droit sortis du bestiaire mythologique nippon, emportent tout sur leur passage. Ces deux albums parus dans la collection Bayou de Gallimard voient déjà le dessin de Sécheresse se fluidifier et, renforcé par une couleur énergique, acquérir beaucoup de puissance et de mouvement. Loïc Sécheresse et Stéphane Melchior-Durand publièrent également ensemble Hécate et Belzébuth chez Manolo Sanctis, une histoire d’amour passionnée et joyeusement destructrice entre ces deux personnages encore une fois issus de la mythologie infernale.

     Dans Heavy Metal, si la figure historique est bien Jeanne d’Arc, c’est le chevalier La Hire dont on va suivre les pérégrinations. Il va ainsi, combattant, saccageant, prenant tout ce dont il a envie. Quand soudain tombe du ciel un miracle en la personne de Jeanne. La pucelle d’Orléans réussit en effet à domestiquer une horde de chevaliers, dont La Hire, tous bourrés de testostérone et ne quittant leurs armures dégoulinantes de sang pour forniquer à tout va. Sa foi sans faille conquiert le cœur de ses brutes qui, tels des groupies hystériques, vont lui vouer fidélité jusqu’à la mort. Mais l’Histoire – et surtout les Anglais – ne lui accorderont pas le même respect et, si c’est le corps de Jeanne qui brûlera sur le bûcher, la raison de La Hire sera tout aussi consumée…


     

  • Le Sang des 7 rois (Régis Goddyn) - Chronique de Guillaume #64

    LE SANG DES 7 ROIS

    Régis Goddyn

    L’Atalante – 21 €

     

    le sang des 7 rois,régis goddyn,guillaume boutreux,l'atalante,mlire,m'lire

     Au fin fond du premier royaume, dans la vicomté de Hautterre, deux enfants ont été enlevés. Le sergent Orville, en se chargeant de la traque des ravisseurs, ignore qu’il s’est engagé dans une quête dont l’ampleur va bouleverser l’ensemble des sept royaumes. Ce rapt apparemment anodin va s’avérer être le prélude à un véritable cataclysme en forçant de vieux démons aux pouvoirs terrifiants, tapis dans l’ombre depuis des temps immémoriaux, à réapparaître au grand jour…


    Premier roman de Régis Goddyn et premier tome d’une série qui en comptera sept, Le Sang des 7 rois situe son action dans un monde de type médiéval maintenu par une organisation féodale stricte doublée d’une inquisition intransigeante. Jonglant entre l’épopée d’Orville, les interventions de personnages secondaires et des passages descriptifs subtilement amenés, Régis Goddyn parvient à construire un univers cohérent au potentiel réjouissant. La figure d’Orville prend toute l’ampleur nécessaire à un héros digne de ce nom et les différentes intrigues mises en place annoncent de grands moments de fantasy.

     

    Une seul chose à dire : vivement la suite !

     

     

     

  • 22/11/63 (Stephen King) - Chronique de Guillaume #63

    22/11/63

    Stephen King

    Albin Michel – 25.90 €

    22/11/63, stephen king, guillaume boutreux, mlire, m'lire

    Jake Epping  est un professeur ordinaire dont la vie bascule le jour où son vieil ami Al lui montre un passage vers le passé débouchant en 1958. Celui-ci, mourrant, lui confie une mission : empêcher l’assassinat de Kennedy.

     

    Stephen King s’empare ici d’un sujet maintes fois rebattu avec plus ou moins de bonheur dans la littérature de science fiction : peut-on changer le passé et quelles en seraient les conséquences ?


    Si d’autres auteurs ont pu rester dans les starting-blocks du cliché, le roi du fantastique, lui, transcende le paradoxe et nous emmène tambour battant dans un thriller subtil. Tour à tour nostalgique, tendre mais aussi parfois durement critique, le regard de Stephen King sur les Etats-Unis du début des années 60 s’avère d’une acuité saisissante. Outre la qualité du suspense et la justesse des points de vue, la richesse et l’empathie dégagée par les personnages complète ce tableau déjà enchanteur.

    Bref, 22/11/63 est un roman de Stephen King remarquable, digne de ses tout meilleurs récits.

  • Pirates (Shuky) - chronique de Guillaume #62

    PIRATES

    Shuky & Gorobei

    Makaka - 17 €

     

    pirates,shuky,makaka,librairie m'lire,bd dont vous êtes le héros,guillaume boutreux


    On connaissait Les livres dont vous êtes le héros, ces petits bouquins qui permettent de faire du jeu de rôle tout seul avec une paire de dés et un crayon. Shuky et Gorobei nous offrent à présent la BD dont vous êtes le héros avec Pirates qui vient de paraître aux éditions Makaka. Et c’est une réussite ! La « jouabilité » de cette bande dessinée réellement interactive est excellente. On se plaît à scruter chaque case à la recherche d’un passage dérobé ou d’un objet précieux. Le dessin, qui n’est pas sans rappeler certains jeux vidéos, colle parfaitement avec le côté ludique du livre.

     

  • Nappe comme neige (Marion Fayolle) - chronique de Guillaume #63

    NAPPE COMME NEIGE

    Marion Fayolle

    Editions Notari - 15 €

     

    nappe comme neige,marion fayolle,notari,livre jeunesse,guillaume boutreux


    Après les magistrales saynètes (pour les grands) de l’Homme en pièces (éd. Michel Lagarde) et l’étonnante histoire d’amour du Tableau (éd. Magnani), Marion Fayolle apporte à nouveau sa touche très personnelle dans un exercice d’illustrateur pourtant rebattu : celui de l’abécédaire. Le concept employé s’avère fort simple : il s’agit d’associer à chaque lettre un mot évident et le dessin correspondant puis un second mot dont le dessin associé utilise le premier dessin. C’est bien entendu sur la seconde proposition que se joue l’effet tantôt comique, tantôt dérangeant, parfois absurde, parfois émouvant. Cependant, rien n’est imposé, Marion Fayolle laisse à son lecteur le champ libre de questionner ou non les propositions ou simplement de se laisser porter par la grâce de ses illustrations.

     

  • Gueule de truie (Justine Niogret) - Chronique de Guillaume #61

     

    Gueule de truie

    Justine Niogret

    CRITIC – 17 €

    121113035049915750.jpg 

    Après nous avoir emmenés dans un Moyen-âge glacé et dangereux, sur les traces de Chien du heaume, une redoutable mercenaire en quête d’identité, Justine Niogret nous présente un personnage au nom tout aussi engageant : Gueule de truie.

     

    Gueule de truie n’est autre que le nom d’un inquisiteur absolument dénué de sentiments, formé au pire depuis sa plus tendre enfance. Il officie sans jamais faillir dans un monde dévasté au creux duquel l’humanité rampe péniblement vers son crépuscule. Sa mission, celle que les Pères de l’Eglise ont fixée, est d’une terrifiante simplicité : il s’agit ni plus ni moins d’éradiquer les derniers survivants de la catastrophe apocalyptique qui a déjà quasiment tout anéanti. Gueule de truie accomplit ainsi ce sacerdoce avec la plus grande rigueur jusqu’au jour où son chemin croise celui d’une fille bien étrange…

     

    Il faut avoir le cœur bien accroché pour suivre Gueule de truie mais le voyage en vaut la peine. Justine Niogret, sorte d’hybride Cormac Mc Carthy / Lovecraft, nous décrit avec précision et violence la quête initiatique de cet être monstrueusement libre, à la frontière de la folie, en conflit ouvert contre la médiocrité humaine.


    Bonus : quand vous vous serez bien torturé l'âme en lisant Gueule de Truie, n'hésitez pas à vous détendre en parcourant le blog pour le moins foutraque de Justine Niogret : http://justineniogret.over-blog.com/

  • Une faiblesse de Carlotta Delmont (Fanny Chiarello) - Chronique de Guillaume #60

     

    Une faiblesse de Carlotta Delmont

    Fanny Chiarello

    L’Olivier – 18 €

    une faiblesse de carlotta delmont, fanny chiarello, l'olivier, guillaume boutreux, mlire, m'lire

     

    Il y a un peu plus de deux années, nous avons reçu Fanny Chiarello pour son roman précédent L’Eternité n’est pas si longue paru chez L’Olivier. Elle nous racontait alors avec une finesse et une sensibilité rare une histoire de fin du monde peu ordinaire, dans une atmosphère douce-amère totalement à contre-courant des habituels poncifs hollywoodiens. Le plaisir que cette lecture et cette rencontre nous procurèrent nous amena donc à attendre impatiemment son nouveau roman. Et voici que vient de paraître Une Faiblesse de Carlotta Delmont !

    Fanny Chiarello nous y présente donc Carlotta Delmont, une cantatrice américaine au sommet de sa gloire, qui disparaît sans laisser de trace au lendemain de sa première date parisienne. Par un habile enchaînement de lettres et d’articles de presse, Fanny Chiarello cultive le mystère et entraîne son lecteur à la poursuite de la soprane perdue en dressant dans le même temps une savoureuse galerie de portraits. Puis surgit le coup de théâtre, dont je ne vous dévoilerai la teneur, qui ouvre sur une seconde partie plus lancinante et émouvante, où le tragique prend le pas sur l’intrigue.

    Bref, un très beau livre, une écriture superbement ciselée et un personnage épris de liberté dont la fragilité touche au plus profond.



     

  • Sailor Twain ou La Sirène de l'Hudson (Mark Siegel) - Chronique de Guillaume #59

     SAILOR TWAIN

     Mark Siegel

     Gallimard – 25 €

     

    sailo twain.gif

     Si certaines personnes forcent l'admiration, Mark Siegel fait partie de celles-ci. En effet, non content d'être le reponsable éditorial des éditions new-yorkaises First Second qui publient aux États Unis Joan Sfar, Lewis Trondheim, Gipi ou encore Emmanuel Guibert, Mark Siegel est également l'auteur d'un remarquable roman graphique intitulé Sailor Twain ou La Sirène dans l'Hudson.

     

    sailor-twain2.jpg

     Dans ce copieux livre entièrement réalisé au fusain entre 5h et 8h chaque matin avant d'aller au travail (véridique !), Mark Siegel raconte les aventures d'Elijah Twain, capitaine d'un bateau à vapeur navigant sur l'Hudson, qui découvre un jour une sirène blessée sur le pont du Lorelei. Bientôt séduit par la créature, il va bientôt découvrir combien il est dangereux de côtoyer de tels êtres d'autant plus qu'il est loin d'être le seul à subir leur charme...

    sailor twain2.jpg

     sailor twain 3.jpg

     

     

     

     

     

     

     Vous aussi, plongez-vous (ah! ah!) dans ce magnifique album, vous serez emportés à coup sûr par son magnétisme.

    http://www.youtube.com/watch?v=Is7rH9oUntE

     

     

     

  • Douce pincée de lèvres en ce matin d'été (Laurent Bonneau) - Chronique de Guillaume #58

     

    Douce pincée de lèvres en ce matin d'été

     

    Laurent Bonneau

     

    Dargaud - 16,45 €

     

    douce pincee.jpg

     

    La plus belle émotion graphique de ce début d'année revient sans conteste à Laurent Bonneau pour Douce pincée de lèvres en ce matin d'été.

    douce pincee1.jpgdouce pincee2.jpg

    douce pincee3.jpg










    Une histoire tout en finesse et retenue autour d'un jeune homme, entraîneur de tennis de table à haut niveau, qui passe par un moment intense de son existence. L'événement à l'origine du trouble est à peine suggéré. Ce sont plutôt les moments qui suivent, en creux, que l'auteur nous donne à ressentir. C'est là que toute la virtuosité graphique de Laurent Bonneau intervient, avec des choix audacieux de mises en page et de traitement du dessin qui touchent à coup sûr la corde sensible. Gros coup de coeur !


    douce pincee4.jpg


     

  • Casanova Histoire de ma fuite (Giacomo Nanni) - Chronique de Guillaume #57

    Casanova Histoire de ma fuite

    Giacomo Nanni

    Olivius - 19 €

    casanova3.jpg

     

    Casanova Histoire de ma fuite relate un épisode méconnu de la vie du célèbre libertin. En effet, Casanova fut emprisonné de 1756 à 1757 dans la prison du palais des doges pour libertinage, athéisme et obscurantisme. Ils ne faisaient pas semblant à l'époque !

    casanova1.png

    Giacomo Nanni restitue à merveille le carcan physique et psychique qui oppresse le fameux vénitien, seul en sa geôle pendant la quasi-totalité de son enfermement. L’emploi astucieux de trames noires, très serrées, contribue parfaitement à retranscrire cette atmosphère carcérale pesante. Le malaise est d’autant plus prégnant que la plupart des personnages auxquels est confronté Casanova sont affublés de visages irréels et difformes tout à fait symboliques de leur monstruosité d’âme. Et lorsque Casanova commence à planifier son évasion, le lecteur tremble avec lui à l’idée que ces préparatifs ne soient découverts. Le chemin vers la liberté s’avère fort étroit et tout faux-pas conduit à une mort certaine. Mais, malgré tous ces écueils, Casanova va briller par sa ruse et sa patience.

    casanova2.jpg

     

     

     

  • JIM CURIOUS (Matthias Picard) - chronique de Guillaume #56

    Jim Curious

    Matthias Picard

    2024 - 19 €

    album-cover-large-18127.jpg


    Le prix de l’originalité en bande dessinée jeunesse revient sans conteste cette année à Matthias Picard pour son magnifique Jim Curious sous-titré Voyage au cœur de l’océan. Pour accomplir cette étonnante expédition sous-marine, rien de plus simple : il vous suffit de chausser les lunettes magiques bleues et rouges ! Mieux que n’importe laquelle des dernières productions cinématographiques en 3D, vous voilà littéralement plongé toujours plus profondément parmi les ruines et les épaves, au milieu de poissons plus ou moins recommandables. N’oubliez surtout pas d’aller jusqu’au bout, une surprise vous y attend !

    3_jimanim.gif

    3_page10-11.jpg


     

  • Tranche-Trognes artisan bourreau (Christian Jolibois & Joëlle Passeron) - chronique de Guillaume #55

    TRANCHES-TROGNES ARTISAN BOURREAU

    Christian JOLIBOIS & Joëlle PASSERON

    Gallimard - 10.50 €

    001318401.jpg

    En s’installant dans sa « riante cité médiévale », Tranche-Trognes est loin d’imaginer à quel point il lui sera difficile d’accomplir son office de bourreau. En effet, en plus de s’emparer de son petit cœur, la jolie Abigaëlle, sorcière de son état, va prendre un malin plaisir à lui faire perdre la tête en l’empêchant de couper celle de ses clients. De bourreau, Tranche-Trognes va vite devenir le bouffon du village !

     

     

     

    Il n’est guère difficile de reconnaître la patte facétieuse de Christian Jolibois dans les aventures rocambolesques de ce ridicule artisan bourreau. Cet auteur prolixe est capable de faire mourir de rire les plus jeunes (et les autres aussi !) avec ses mises en scène loufoques. Et pour ceux qui résistent à ce délicieux supplice, les personnages parfaitement croqués par Joëlle Passeron leur arracheront leur dernier râle de plaisir ! Bref, que voilà du travail bien exécuté !

    PlancheS_33418.jpg

    T-T-présentation-2.jpg


     

  • La concubine rouge (Clément Baloup a Mathieu Jiro) - chronique de Guillaume #54

    LA CONCUBINE ROUGE

    CLEMENT BALOUP & MATHIEU JIRO

    Bayou Gallimard - 16.50 €

    5123_c.jpg

     

    Septembre 1947, le capitaine Bertaux, un de ces soldats chargés de ramener l’Indochine rebelle dans le giron français, vient prendre garnison dans la jungle hostile. Très vite dépassé par la pression de l’ennemi et de ses hommes, le capitaine se laisse aller à prendre pour concubine une séduisante jeune femme pourtant fort suspecte. Dès lors, son allégeance au drapeau va peu à peu flancher pour laisser place à un délire fébrile.

     

     

     

    Même s’il nous plonge dans un univers inquiétant par le biais d’un personnage s’éloignant du réel, Clément Baloup signe ici un scénario finalement très crédible. On imagine en effet aisément toutes les difficultés pour ces hommes à garder la tête froide dans un environnement aussi déstabilisant. Coup de cœur également pour le graphisme très « synthétique » et coloré de Mathieu Jiro qui fait des personnages autant de pantins malmenés dans ce monde étrange…

    La-concubine-rouge-Baloup0001.jpg

    La-concubine-rouge-Baloup0003.jpg


     

  • L'homme en pièces (Marion Fayolle) - Chronique de Guillaume #53

     

    9782916421278.jpgL’homme en pièces

     

    Marion Fayolle

     

    Michel Lagarde – 18€

     

     

     

     

    Les histoires sans paroles de Marion Fayolle allient une simplicité déconcertante, un soupçon d’étrangeté, une once de poésie et beaucoup d’élégance pour obtenir une puissance d’évocation rare. Ses personnages aux allures de pantins jouent de courtes scènes tragiques qui ne sont pas sans résonner avec les affres de la vie moderne. Toute la force des histoires de Marion Fayolle réside dans sa retenue, son objectivité : mis à part un titre, pas de commentaires, pas de morale, tout est posé, là, mis en scène pour le lecteur.

     

    L_allumeuse.jpg

     

     

    les mains sales.jpg

     

  • Oui mais il ne bat que pour vous (Isabelle Pralong) - Chronique de Guillaume #49

    Oui mais il ne bat que pour vous

    Isabelle Pralong

    L'Association - 22€

    9782844144331_0.jpg

     

    Déjà auteur d’albums remarquables tels L’Eléphant ou Prédictions (avec Aurélie William Levaux), Isabelle Pralong a su offrir à la bd un dessin d’une expressivité singulière qui, s’il peut sembler hermétique au premier abord, prend toute sa dimension évocatrice dans le regard du lecteur attentif. Les visages au traits exagérés et les corps déformés de la dessinatrice genevoise parlent finalement bien plus que s’ils avaient été dessinés avec une précision photographique. Ils sont profondément vivants.

    9782844144331_1.jpg



    Il en va de même de la narration. L’alternance de tranches de vie et de paraboles animalières peut un temps déstabiliser le lecteur. Mais, petit à petit, ces scènes du quotidien parfois légères, parfois pénibles, toujours touchantes de vérité, se nourrissent de ces petits contes et prennent ainsi une consistance rare. Et que dire de la merveilleuse conclusion de cette bd…

    Oui, mais il ne bat que pour vous est une bande dessinée bouleversante d’humanité. Rien de moins.

  • Wastburg (Cédric Ferrand) - Chronique de Guillaume #48

    wastburg.jpgWastburg de Cédric Ferrand


    Les moutons électriques – 26 €


    On peut décidément faire confiance aux Moutons électriques pour nous dégotter des auteurs de fantasy de qualité ! A l’instar d’un Jean-Philippe Jaworski (Gagner la guerre), Cédric Ferrand fait bel et bien partie de ceux-là.

    Avec ce premier roman, Cédric Ferrand nous décrit une cité franche, dans un univers médiéval-fantastique peu conventionnel puisque la magie jadis puissante y a quasi totalement disparu. Le mode de narration consistant à suivre des personnages différents à chaque chapitre nous permet d’explorer cette ville en déliquescence sous tous ses angles émoussés, du bourgeois au gueux en passant par le militaire. Le lecteur est ainsi peu à peu pénétré par une atmosphère étrange, bancale et devine qu’un sombre secret tient ce petit monde serré en son poing.

    Seul défaut à ce texte, l’impérieuse nécessité au sortir de ce livre d’explorer les ruelles de Wastburg dans un nouveau tome (malheureusement non prévu pour le moment).